Jésus Christ

Dans leur cheminement avec Jésus, il est l’heure pour les Apôtres de passer à une étape supplémentaire. Jésus va les introduire peu à peu dans le mystère de sa Passion. Avant cela, il est important de faire un point d’étape. C’est ce que fait Jésus en posant deux questions à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » (Matthieu 16,13) et « Et vous, que dites-vous ? Pour vous qui suis-je ? » (Matthieu 16,15)

Ces questions arrivent après que les disciples se sont laissés catéchiser par Jésus : ils ont assisté au discours sur la montagne où Jésus a proclamé les béatitudes, où il a appris la prière à ceux qui le suivent ; les disciples ont vu les miracles qu’il a fait : guérisons, multiplication des pains, la marche sur les eaux… Aujourd’hui, Jésus désire savoir où en sont ses Apôtres afin de continuer le chemin et de les introduire plus avant dans une connaissance plus grande de sa personne et de sa mission.

À travers les réponses fournies par les disciples, nous voyons que ceux qui croisent Jésus, qui en entendent parler, voient Jésus comme un prophète : soit Jean le Baptiste tel Hérode (cf. Matthieu 14,1ss), soit Elie ou Jérémie… Pour le commun des mortels, Jésus annonce quelque chose du Royaume de Dieu à venir et rien de plus.

Pour les disciples, qui côtoient Jésus de plus près, la réponse, donnée par Pierre, est une véritable profession de foi : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » (Matthieu 16,16). Cette réponse, Pierre ne peut la donner seul. C’est sous l’action de l’Esprit-Saint qu’il professe sa foi. Nul ne peut dire à Jésus : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » s’il n’est pas habité par l’Esprit Saint, si il ne vit pas une certaine proximité avec le Christ !

Aujourd’hui, c’est à chacun de nous que Jésus pose la question : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous qui suis-je ? » Il pose la question à nous qui sommes rassemblés pour le célébrer au cœur de cette Eucharistie, à toi qui va faire aujourd’hui ta première des Communions, à vous parents qui demandaient le baptême pour votre enfant… « Et vous, que dites-vous ? Pour vous qui est Jésus ? » Qu’allons-nous répondre, dans quelques instants, quand nous allons proclamer la foi de l’Eglise ? Comme Pierre, nous allons dire : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »… mais, allons-nous le dire timidement ou avec force et conviction ? De même, lors de la Communion, si je m’avance pour manifester mon désir de recevoir le Corps du Christ, que vais-je répondre quand il me sera dit : « le Corps du Christ ! ». L’amen que je réponds à ce moment-là est une profession de foi… Il n’a pas à être dit à voix basse mais à haute et intelligible voix : professer sa foi n’est pas une honte mais un honneur, Dieu m’a donné son Esprit-Saint pour cela !

Oui, Jésus me pose la question : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous qui suis-je ? » Il me la pose chaque jour, à chaque étape de ma vie et je suis invité, à la suite de Pierre et des autres Apôtres à confesser : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » Pour cela, comme les Apôtres, je suis invité sans cesse à approfondir ma relation avec le Christ, ma relation avec Dieu, sans cesse je suis invité à vivre une nouvelle Pentecôte dans ma vie, à laisser jaillir l’Esprit Saint pour faire profession de foi. Et faire profession de foi, ce n’est rien d’autre que de faire une déclaration d’amour à Dieu… qui depuis toute éternité, m’a déjà déclaré sa flamme, m’a déjà déclaré son amour, cet amour que nous célébrons au cœur de chaque Eucharistie.

Oui mais il n’est pas toujours facile de proclamer sa foi ! On a des doutes, des incertitudes… les événements de la vie font que parfois cela est difficile… Redécouvrons que si c’est personnellement que je dis : « Je crois. », c’est toujours enraciné sur la foi de l’Eglise que je le dis. Pierre, dans l’Evangile, a proclamé sa foi mais à travers lui, c’est la foi de tous les Apôtres qui est exprimée. Il en est de même pour nous : quand je dis « Je crois. », je dis ma foi mais je dis aussi celle de toute l’Eglise… et quand je dis la foi de l’Eglise, j’exprime ma propre foi.

Il n’est pas facile tous les jours de proclamer sa foi… mais la manière de vivre en communauté, de vivre en paroisse est un témoignage de foi pour celles et ceux qui nous entourent… alors, en ces derniers jours des vacances, posons-nous la question : et moi, cette année, comme ai-je envie de témoigner de ma foi : seul dans mon coin au risque d’en perdre la saveur… ou en Église pour être fortifier et croître dans mon amour de Dieu ? Vivre le synode diocésain en sera peut-être la plus belle expression !

Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui est le Christ ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.