« A mort ! A mort ! Crucifie-le ! ». Dans quelques jours, nous allons entrer dans les jours de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous allons réentendre ces paroles proférées par ceux qui n’ont pas voulu accueillir le message du Christ. Et ces quelques-uns ont retourné le peuple, manipulé l’opinion pour faire condamner Jésus.
En écrivant ces mots, j’ai l’impression de raconter une histoire récente ! Un homme qui est hué par le monde parce que quelques-uns ont volontairement tronqué ses propos et refusent la vérité de ce qui a été réellement dit.
Membre du Corps du Christ, atteint par les paroles de mes accusateurs, j’ai peut être envie de me mettre avec les loups et de hurler la condamnation contre mon propre corps. L’attitude la plus juste est de me souvenir que vivre en chrétien, vivre en Église, c’est porter mon regard sur le Christ, le chercher sans relâche et me laisser chercher par Lui. C’est Lui qui nous guide, c’est Lui notre vie, c’est à Lui que j’ai été configuré au jour de mon baptême.
S’il me faut être à l’image du Bon Samaritain, du Bon Pasteur, être celui qui invite sans cesse à la conversion des coeurs pour une adoration véritable de Dieu… il me faut être aussi celui qui accepte de monter comme le Christ, à Jérusalem… C’est le seul chemin pour participer à la joie de la Résurrection !

Vérité ! Amour ! Confiance ! Espérance !

Je suis prêtre de l’Église Catholique, vicaire général du diocèse d'Amiens, curé de la paroisse de la Paix, délégué épiscopal à l'accompagnement des séminaristes. Je suis aussi membre de l'Institut Notre Dame de Vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.