Dimanche dernier, nous avons entendu, à l’occasion de la journée de prière pour les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée, l’évangile du Bon Pasteur.
Le Christ se laisse découvrir comme le berger qui conduit ses brebis; comme celui qui prend soin de ceux qui lui sont confiés.

Cette mission de pasteur, il la lègue à ses Apôtres puis à leur suite au pape, aux évêques et aux prêtres. Ce sont eux qui ont aujourd’hui cette mission toute particulière d’être signe du Christ pasteur au sein de notre monde.
Aujourd’hui, le Christ nous dit: « Je suis la vigne ». Dans l’évangile de Jean, entre le discours de Jésus sur le Bon Pasteur et celui de la vigne, se trouve un acte essentiel de la vie chrétienne: le lavement des pieds et donc l’institution de l’Eucharistie.
C’est par ces gestes que les Apôtres, puis à leur suite le pape, les évêques et les prêtres seront pasteurs du Peuple de Dieu, seront icône du Christ au coeur du monde. Telle est la grâce de l’ordination.
Cependant, au regard de l’évangile de Jean, ce n’est pas cela qui fera la perfection de l’Apôtre, puisqu’après le lavement des pieds, Jésus annoncera la trahison de Judas et le reniement de Pierre.

La perfection de l’Apôtre vient de la mise en oeuvre de l’évangile que nous entendons en ce jour: « Je suis la vigne et vous êtes les sarments ».

Dans la bible, la vigne est l’image du peuple bien aimé de Dieu. Nous pouvons par exemple relire Isaïe, au chapitre 5 (versets 1 à 7). Nous découvrons que cette vigne ne porte pas les fruits escomptés, alors qu’elle cultivée, entretenue avec soin. Dans les évangiles synoptiques (Matthieu, Marc et Luc), Jésus réutilise des paraboles de la vigne dans ce même sens.
Dans l’évangile de Jean, Jésus s’identifie à la vigne. Le véritable Israël: c’est lui ! Seul ceux qui sont attachés à lui font parti de ce peuple.
Cette vérité est renforcée par l’image utilisée. Si dans le reste de la bible, par vigne nous entendons le vignoble, ici il s’agit d’un cep unique.
Ainsi, la vie de l’Apôtre, la vie du disciple n’est authentique que parce qu’elle est greffée sur le Christ. Il reçoit sa vie de Lui. Jésus est la Vie. Il n’y a pas de vie sans lui. L’oraison de post communion nous le dira très bien: « sans toi, notre vie tombe en ruine »!
Aujourd’hui, prenons conscience que depuis notre baptême nous sommes greffés sur le Christ. C’est la vie même du Christ qui est en nous. Cette vie que nous ne cessons de recevoir par les sacrements: plus particulièrement l’Eucharistie (par la célébration elle-même ou dans l’Adoration qui la prolonge), et celui de la réconciliation.
Cette vie nous la recevons aussi dans l’appel de la première lettre de Jean que nous avons entendue en seconde lecture: les commandements de Dieu qui sont « avoir foi en son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé. »
Tout cela exigera peut être et même certainement des conversions chez nous. Il y a des sarments qui ne portent pas de fruit qu’il faut couper! C’est la seule et unique condition pour demeurer avec le Christ. Cela, je ne peux le faire que dans la prière authentique de l’adoration et de l’oraison silencieuse, où le Christ lui-même apporte sa lumière sur ma vie.
L’amour est le lien vital qui scelle l’union entre le Père, le Fils et les disciples. Quand le croyant prolonge cet amour dans l’adoration, l’oraison et le service, il fait l’expérience de la même joie que Jésus. Il accepte par amour ce que Jésus commande (par la voix de la Parole de Dieu, du Magistère et de l’enseignement de l’Eglise), et il participe à cette liberté souveraine de Dieu. Elle libère de l’esclavage du péché et de la mort.
Jésus est la vraie vigne qui rassemble en lui tous les croyants. L’union au Christ est la seule condition pour recevoir la vie et pour produire des fruits, être fécond. Cet attachement au Christ se manifeste dans tous les moments de nos vies. Même dans l’épreuve, le Chrétien progresse dans la foi et porte toujours plus de fruits.
C’est grâce à ces fruits que nous devenons les témoins de la présence de Dieu dans le monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.