Ce vendredi 19 juin, en la solennité du Sacré Cœur, (jour de prière pour la sanctification des prêtres), le pape Benoit XVI a ouvert l’année sacerdotale à l’occasion du 150ème anniversaire de la mort du curé d’Ars, saint Jean Marie VIANNEY.
La volonté de Benoit XVI est de donner une image positive et dynamique du sacerdoce. L’Église est fière de ses prêtres, elle les aime, les vénère, les admire et reconnaît avec gratitude leur travail pastoral et le témoignage de leur vie. Les prêtres sont importants pour ce qu’ils font mais aussi pour ce qu’ils sont. Par cette année, le pape ne cherche pas à nier le scandale qu’ont pu provoquer quelques prêtres par leurs attitudes. Il demande que justice soit faite.
Cette année doit être l’occasion d’une période d’approfondissement intense de l’identité sacerdotale, de la théologie du sacerdoce catholique et du sens extraordinaire de la vocation et de la mission des prêtres dans l’Église et dans la société. Le Saint Père espère que cette année sacerdotale soit l’occasion de sensibiliser l’ensemble des chrétiens, en particulier les jeunes, à la beauté et l’importance du sacerdoce. Il lance un appel urgent à ce que « les prêtres soient présents, identifiables et reconnaissables, tant par leur jugement de foi que leurs vertus personnelles et même par leur vêtement, dans les domaines de la culture et de la charité, qui sont depuis toujours au cœur de la mission de l’Église ». (discours du 16 mars 2009 à l’assemblée plénière de la Congrégation pour le clergé).
Comme prêtre, j’accueille cette année avec une grande joie. Je l’accueille pour une invitation à approfondir ce que je suis, à devenir plus encore pasteur. J’accueille cette année comme l’occasion de dire à chacun l’amour que je lui porte, comme l’invitation à savoir vous aimer avec le cœur même de Jésus. J’accueille cette année comme l’occasion unique d’apprendre à nous dire (communauté chrétienne et prêtre) un « Je t’aime ! » toujours plus beau, toujours plus grand.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.