Dieu est la source de ma joie !

Une page se tourne dans la vie des disciples. La vie terrestre de Jésus touche à sa fin. Après avoir été envoyés en mission, les Apôtres virent Jésus «s’élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée» (Actes 1,9). À partir d’aujourd’hui, il va falloir assurer la mission comme des grands! Alors, accueillons la mission confiée par Jésus aux Apôtres. C’est à nous aussi qu’elle incombe.

«Allez donc!» (Matthieu 28,19) est le premier conseil de Jésus. La mission ne s’assure pas en restant sur place. Elle est dynamique! Et nous l’avons vu tout au long de l’Evangile, la vie avec le Christ est un mouvement perpétuel. Elle est dynamisme. Qu’ai-je fait du dynamisme de l’Evangile?

«De toutes les nations faites des disciples…» (Matthieu 28,19) La mission n’est pas un entre-nous confortable. C’est un envoi aux périphéries: aller là où l’Evangile n’a pas encore été annoncé, reçu pour conduire chacun au centre qui est la vie dans la Trinité, dans la vie de Dieu même: «baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés.» (Matthieu 28,19-20) Il est bon de voir aujourd’hui où sont ces périphéries car elles ne sont peut être pas si loin de nous. Sachons voir, près de nous – et parfois même dans nos familles – ces lieux où la vie de Dieu n’est pas connue.

Oui, avant toutes choses, c’est Dieu lui-même, Père, Fils et Saint Esprit qu’il faut annoncer. Trop souvent nous voyons la vie du chrétien comme une morale à vivre, des valeurs à vivre. C’est toujours une souffrance pour moi quand au baptême, au mariage, il est dit que nous voulons transmettre des valeurs. C’est bien, c’est important mais la vie chrétienne ce n’est pas des valeurs. C’est une rencontre. C’est la rencontre d’une personne: Jésus-Christ. Être chrétien est avant tout vivre cette rencontre du Christ. Et parce que j’apprends à le connaître et à l’aimer, je vais apprendre à conformer ma vie à ce qu’il me demande. Je vais apprendre à mettre en œuvre dans ma vie ses commandements. J’essaye, avec ceux qui m’aident à préparer les parents au baptême de leur enfant, avec ceux qui m’aident à préparer les couples au mariage, de faire découvrir à chacun la rencontre avec le Christ. C’est aussi la mission des catéchistes: vivre d’abord cette rencontre avec Jésus avant toute autre chose.

N’ayons pas peur, avec nos propres mots, de dire autour de nous notre rencontre avec Jésus. N’ayons pas peur: «je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.» (Matthieu 28,20) nous dit Jésus. Il est avec nous! Vous avez bien entendu: Jésus est avec nous. Quoi que je fasse, Jésus est avec moi!

Alors, frères et sœur, aujourd’hui, je joins ma prière à celle de l’Apôtre Paul: «Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître. Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles, et quelle puissance incomparable il déploie pour nous, les croyants: c’est l’énergie, la force, la vigueur qu’il a mise en œuvre dans le Christ quand il l’a ressuscité d’entre les morts et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux» (Ephesiens 1,17-20). Que cette prière de saint Paul soit la prière que nous fassions les uns pour les autres. Avec confiance, à l’appel de Jésus, entrons dans le temps de la mission, de l’annonce de la foi. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
ut non Praesent suscipit at risus
Fermer le panneau