Reliquaire de St Firmin – Pampelune

C’est une grande joie de nous voir tous réunis ici ce soir: enfants de la catéchèse, familles qui les accompagnaient, catéchistes et chrétiens des paroisses de Saint Riquier du Haut Clocher et de Saint Gilles d’Authie Maye.

C’est la belle et grande fête de la Saint Firmin qui nous permet de nous rassembler tous ce soir. En effet, comme chaque année, le dernier dimanche de septembre, nous fêtons saint Firmin. Il y aura, demain dimanche, une belle célébration à la cathédrale d’Amiens autour de notre évêque et de tous les chrétiens du diocèse.

Mais qui est saint Firmin pour bouleverser comme cela nos horaires de messe habituels? C’est un espagnol, originaire de la ville de Pampelune. Issu d’une famille païenne, il se convertit avec elle suite au témoignage d’un chrétien rencontré dans les rues de la ville. A l’âge de 17 ans, le jeune Firmin témoigne de sa foi dans les alentours de sa ville natale. Il devient évêque à l’âge de 24 ans et il part évangéliser la Gaule vers ses trente ans. Il traverse donc tout le pays en annonçant l’Évangile, en faisant de la catéchèse à celles et ceux qu’il rencontrait. C’est ainsi qu’il arrive à Amiens.

L’annonce de la foi qu’il fait à Amiens et qui rencontre beaucoup de succès, ne plait pas aux Romains qui gouvernait le pays alors. Ils cherchèrent à le faire taire. Firmin, fier d’être chrétien, tient tête à ses contradicteurs avec un certain succès. La seule solution que trouvèrent ses ennemis pour le faire taire était de le décapiter. C’est ainsi que saint Firmin mourut martyr par fidélité au Christ. Mais c’est cette même fidélité et ce même amour de Jésus qui fait que l’on parle de lui aujourd’hui encore!

Mais que pouvons-nous retenir de cette histoire du IVème siècle pour aujourd’hui? Tout d’abord que cette belle aventure de la catéchèse que nous allons vivre tous ensemble, cette année encore, doit nous permettre de mieux connaître et aimer Jésus. Il doit devenir pour nous un ami si intime que je dois être prêt à donner ma vie pour lui. Il a donné la sienne pour nous.

Le puits où fut baptisé St Firmin – Pampelune

Saint Firmin, comme chacun des saints, vient nous rappeler que chacun de nous doit devenir un saint! Oui, vous avez bien entendu: chacun de nous doit devenir un saint. C’est inscrit au fond de nous depuis le jour de notre baptême. Pour cela, il n’y a pas besoin de faire des choses extraordinaires. Non, au contraire, le saint n’est pas celui qui est parfait. La sainteté ne consiste pas à ne jamais tomber, mais à se relever chaque fois en laissant agir la grâce, l’amour de Dieu! La sainteté s’est faire de son mieux pour aimer comme le Christ aime, là où l’on est et dans ce que l’on a à faire. Être saint, c’est un travail du quotidien qui consiste à accepter de vivre chaque jour dans la fidélité, en imitant Jésus, à se laisser transformer par la miséricorde de Dieu.

Pour cela, il faut être prêt. Et la catéchèse va nous aider à nous préparer à cette vivre plus encore cette belle aventure. C’est d’ailleurs pour cela que la catéchèse ne concerne pas uniquement quatre ou cinq années de la vie et qu’elle ne s’arrête pas à la profession de foi. Elle concerne toute la vie! Même quand on est prêtre!

Pour cela, il important que nous puissions, ensemble, lire et partager la Parole de Dieu, prier personnellement, en équipe, en famille et avec toute la communauté chrétienne lors de la messe. Il n’y a que comme cela que nous pourrons découvrir comment Jésus nous appelle à devenir un saint… car des exemples de saint, il y en a une multitude! Il y a celui qui sera appeler à donner sa vie pour quelqu’un d’autre, celui qui s’unira plus particulièrement à la souffrance de Jésus en croix en supportant patiemment la maladie, ceux qui seront un couple qui travaille et élève ses enfants, celui qui sera un enfant qui aime Dieu, celui qui sera un bon prêtre selon le coeur de Jésus… Pour vous faire une idée des différentes formes de sainteté, étudiez la vie de vos saints patrons… vous découvrirez ainsi comment vous pouvez avancer sur le chemin du bonheur auquel Dieu nous appelle. Amen.

Homélie pour le 26 dimanche ordinaire – Année B – Solennité de la Saint Firmin

0 réponse pour “Appelé à devenir saint…”

  • Joliment écrit et profond. Chaque fois que je pense à Saint-Firmin ou que je pense à vous tous je me souviens de notre aventure lors des Journées en Diocèses avant les JMJ de Madrid… Vous serez toujours les bienvenues chez notre petite ville de Pampelune!!!
    Ici on dit que le « capotico » (manteau) de Saint-Firmin nous protège, et on est tous près de lui à Amiens ou Pampelune!! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.