« Aujourd’hui la lumière a brillé sur la terre. Peuples de l’univers, entrez dans la clarté de Dieu; venez tous adorer le Seigneur » avons proclamé dans l’antienne précédent l’évangile.

Oui, ce matin nous accueillons la lumière qui est venue en cette nuit: la naissance du Sauveur. Et pourtant, rien d’extraordinaire vient nous dire le signe de cette bonne nouvelle. Un enfant couché dans une mangeoire! Voilà le signe! « Rien de merveilleux, rien d’extraordinaire, rien d’éclatant (…) seulement un enfant entouré de langes qui, comme tous les enfants, a besoin de soins maternels; un enfant qui est né dans une étable et qui, de ce fait, est couché non pas dans un berceau, mais dans une mangeoire. Le signe de Dieu est l’enfant, avec son besoin d’aide et avec sa pauvreté » (Benoit XVI, homélie du 24.12.2006)

Voilà Dieu qui, dans sa grandeur, vient se faire petit pour que nous puissions l’aborder avec confiance, sans peur. « Dieu s’est fait petit pour que nous puissions le comprendre, l’accueillir, l’aimer » (ibid) En accueillant cette parole nous devenons enfants de Dieu, comme nous le dit saint Jean dans l’évangile de ce jour: en Jésus Christ, le Fils de Dieu s’est fait homme pour nous donner part à la vie divine.

Quelle formidable aventure : Dieu, que nous confessons tout puissant, vient sur notre terre dans la faiblesse d’un enfant. Dieu épouse notre condition humaine. La Parole créatrice ne devient plus qu’un simple gazouillis d’enfant ! Folie de Dieu, qui, par amour pour chacun de nous, vient naître dans la pauvreté d’une crèche.

Noël, c’est prendre conscience que Jésus va naître à nouveau ? Jésus veut naître dans la crèche de notre cœur pour qu’à notre tour nous l’enfantions au monde !

Accueillir Jésus dans notre vie pour que nous le portions au monde… voilà la fête, voilà les lumières, voilà la danse, voilà le festin, voilà le Cadeau à offrir et à recevoir… voilà la joie… Joyeuse Nativité à chacun !

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.