Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Bonne année et bonne sainteté !

La Parole de Dieu

Nombres 6,22-27
Psaume 66
Galates 4,4-7
Luc 2,16-21

Lire les textes

Aujourd’hui, nous fêtons la maternité bienheureuse de la Vierge Marie. C’est par elle que le Verbe s’est fait chair. Par son oui, Marie nous a offert ce « nouveau-né couché dans la mangeoire » (Luc 2,16) pour lequel les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem. Cette solennité clôt l’octave de Noël. Cette dernière a commencé par cette annonce de l’ange aux bergers : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :  Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. » (Luc 2,10-11)

Aujourd’hui, c’est cette même Bonne Nouvelle qui parvient à nos oreilles. « Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils. » (Galates 4,4-5) Que cette Bonne Nouvelle descende au plus profond de notre cœur, de notre vie. Avec la Vierge Marie, puissions-nous retenir tous ces évènements et les méditer dans notre cœur. (Cf. Luc 2,19)

A l’école de Marie, nous pouvons relire chaque évènement de notre vie à la lumière de la Parole de Dieu et à y découvrir le plan d’amour de Dieu puisque « Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs » (Galates 4,6) C’est ainsi que nous découvrirons comment le Seigneur nous bénit et nous garde. Comment il fait briller sur nous son visage et qu’il nous prend en grâce. (Cf. Nombres 6,24-25)

A travers ces quelques mots, vous pouvez entrevoir les vœux que je souhaite à chacun pour cette nouvelle année : je souhaite à chacun une belle sainteté ! Ambitieux ? Non ! L’appel à la sainteté, Dieu l’a inscrit au plus profond de notre être, au plus profond de notre cœur. La sainteté ne s’acquiert pas à la force du poignet. Elle se reçoit de Dieu par un compagnonnage toujours plus grand avec lui. Elle se reçoit par une intimité toujours plus profonde avec le Seigneur. Elle se reçoit quand j’apprends à courir à la crèche avec les bergers ! Elle se reçoit quand, avec mon savoir, je cherche, comme les mage, le chemin qui me conduit jusqu’à Jésus. Elle se reçoit quand, à la suite des disciples, je réponds à l’appel de Jésus. Elle se reçoit quand, à la suite des estropiés, des boiteux, des aveugles, des pécheurs, je laisse le Seigneur me faire miséricorde. Elle se reçoit quand, dans l’épreuve, je laisse Jésus venir me rejoindre et porter la croix avec moi. Elle se reçoit quand, dans la souffrance, avec Marie, je me tiens au pied de la croix. Elle se reçoit quand, au matin de Pâques, je laisse éclater en moi la joie du Ressuscité. Elle se reçoit quand j’accueille le don de Dieu dans l’Esprit Saint.

« La sainteté, la plénitude de la vie chrétienne ne consiste pas à accomplir des entreprises extraordinaires, mais à s’unir au Christ, à vivre ses mystères, à faire nôtres ses attitudes, ses pensées, ses comportements. La mesure de la sainteté est donnée par la stature que le Christ atteint en nous, par la mesure dans laquelle, avec la force de l’Esprit Saint, nous modelons toute notre vie sur la sienne. » (Benoit XVI, Audience du 13 avril 2011)

En cette nouvelle année, je vous souhaite donc une belle sainteté ! Que chacun de nous puisse grandir dans une amitié toujours plus belle, toujours plus grande avec le Christ. La croissance de chacun dans cette amitié avec le Christ fera que notre monde devienne meilleur, plus juste. Pour vivre dans la paix, la compréhension réciproque, la sainteté de la vie de chacun est indispensable car l’âme de la sainteté est la charité. Elle croît et produit des fruits grâce à l’écoute de la Parole de Dieu, à la participation fréquente aux sacrements, surtout à l’Eucharistie, à la prière constante, à l’abnégation, au service fraternel et à la pratique des vertus. La sainteté est la santé de notre âme. Elle est la santé de notre corps.

Alors, plutôt que des vœux vides et creux de bonne année et de bonne santé, je vous souhaite de tout cœur UNE BONNE SAINTETÉ ! Une belle amitié renouvelée avec le Seigneur, au souffle de l’Esprit Saint.

BONNE ANNÉE ET BONNE SAINTETÉ à chacun !

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire