En ce mardi, récollection avec des sixièmes. Le matin, nous vivons un temps de questions réponses sur le prêtre, sa vie… A la question : « comment devient-on prêtre ? » nous abordons le sacrement de l’ordre. Puis viennent les questions sur ce que je fais de mes journées. Là je parle d’une de mes activités : les scouts.
L’après-midi, temps de jeu. Une question du jeu est « nommer les 7 sacrements ». La réponse fuse: le baptême, l’Eucharistie, la confirmation, le mariage, la confession… puis un blanc pour les deux derniers… je décide de les aider un peu en leur disant que nous en avons parlé le matin.

Et un cri du cœur arrive:

 

les scouts !

Cette réponse m’a fait sourire, mais à la réflexion, je ne l’ai pas trouvée si idiote que cela.
Le sacrement est le signe visible d’une réalité invisible. Et le scout n’est-il pas un signe visible? Celui chargé de relever les signes pour avancer dans la vie ? A méditer…

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.