« Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit. » (Jean 19,30) C’est ainsi que le serviteur a réussi, qu’il est monté, qu’il s’est élevé, qu’il est exalté (cf. Isaïe 52,13). Il est là sur la croix, nu, dépouillé de tout. Il est si défiguré qu’il ne ressemble plus à un homme; il n’a plus l’apparence d’un fils d’homme (cf. Isaïe 52,14). Il a tout donné. Il s’est dépouillé de tout par amour pour nous.

Ce n’est donc pas la mort d’un type formidable, d’un ami que nous sommes venus commémorer ce soir. Nous ne sommes pas non plus venu consoler un ami… Jésus a eu peu de consolateurs durant son chemin de croix et ce n’est pas aujourd’hui qu’il en a besoin. Il nous faut vivre bien plus que cela. Il nous faut vivre une véritable conversion: comme la foule regardant le serviteur souffrant, dans le livre du prophète Isaïe, (cf. 1ère lecture), nous devons comprendre que « c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. » (Isaïe 53,4) C’est cela qu’il l’a défiguré. Il y a donc un lien fort entre la vie de Jésus et la notre. Il faut reconnaitre que nous sommes impliqués dans la Passion de Jésus. La Passion de Jésus est sa Passion d’Amour pour nous, pour chacun et chacune.

N’ayons donc pas peur de lui présenter tous nos fardeaux et tous nos péchés. Il les a déjà porté par anticipation. En célébrant la Passion du Christ, nous nous laissons sauver par Lui. Pour manifester que nous nous laissons sauver par Lui, nous allons, dans quelques instants, venir vénérer la croix de Christ. N’ayons pas peur de lui ouvrir notre cœur en déposant au pied de la croix tout ce qui est obstacle à son amour et en lui manifestant, en retour, un geste de notre amour pour lui. Amen.

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.