Hier nous nous réjouissions avec tous les saints du ciel, les connus comme les inconnus. Aujourd’hui, l’Église nous invite à prier pour tous les défunts. Mais pourquoi, à vingt-quatre heures d’intervalle prions-nous pour celles et ceux qui ne sont plus sur cette terre? Pourquoi un jour spécial pour les saints et un jour pour les défunts… ne sont-ils pas les mêmes?

L’Église est bien plus grande que ce que nous pouvons imaginer. Elle est composée de tous ceux et toutes celles qui appartiennent au Christ par le baptême et qui ont mis leur espérance en Lui. Par le baptême, nous ne formons qu’un seul corps, nous sommes le Corps du Christ. Ce corps est composé de tous les baptisés. Il est composé de toutes les personnes vivantes, donc de chacun de nous. Il est composé également de celles et ceux qui sont morts. Parmi ces derniers, il y a ceux qui sont déjà dans la pleine vision de Dieu, dans la Gloire de Dieu, connus et inconnus, grands saints ou personnes modestes. Ce sont eux que nous fêtions hier. Mais parmi les morts, il y a aussi celles et ceux qui sont encore engagés dans un processus de purification. Ce sont pour eux que nous prions tout spécialement aujourd’hui.

Unis dans ce que nous appelons la Communion des Saints, par delà la mort, nous pouvons nous prêter une mutuelle assistance. Ainsi, nous pouvons invoquer le saint dont nous portons le nom ou nos saints préférés mais aussi pour nos proches qui sont décédés et dont nous croyons qu’ils sont déjà parvenus près de Dieu. Nous pouvons aussi confier à la miséricorde du Seigneur tous ceux et toutes celles qui sont encore dans un processus de purification. C’est ainsi qu’à chaque fois que nous célébrons la messe nous demandons au Seigneur de se souvenir de ceux «qui se sont endormis dans l’espérance de la résurrection, et de tous les hommes qui ont quitté cette vie» (Prière Eucharistique 2)

En ce jour, nous nous souvenons plus particulièrement de celles et ceux qui nous ont quitté cette année. En les présentant un à un au Seigneur, nous lui demandons qu’il fasse entrer chacun dans la gloire de sa Résurrection.

Prions pour ces défunts, afin qu’avec le secours de leurs propres prières, nous puissions nous aussi entrer un jour dans la gloire de la Résurrection et partager avec eux le bonheur sans fin d’être réuni pour toujours auprès de Dieu. Amen.

Homélie pour la messe des Défunts – 2 novembre 2012

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.