Adoration des magesDebout! Resplendis! Regarde! Trois mots, et chacun commence une des trois premières phrases du texte d’Isaïe que nous avons proclamé en première lecture. En ce premier dimanche de l’année, où nous fêtons l’Épiphanie, voilà une dynamique pour 2014: debout! Resplendis! Regarde!

Debout! Une invitation à sortir de notre sommeil, à nous mettre en route. La fête de l’Épiphanie nous rappelle que notre vie est un pèlerinage. Comme les mages, dans l’Évangile, nous sommes en chemin pour rencontrer le Christ. Ce pèlerinage de la vie, nous le parcourrons, guidé par l’étoile de la Parole de Dieu. Ce pèlerinage n’est pas un chemin individuel. C’est en peuple que nous le faisons: « Debout, Jérusalem! » (Isaïe 60,1). C’est tout le peuple de Dieu qui chemine vers cette rencontre avec le Sauveur. C’est toute la caravane des mages qui est arrivée à Bethléem pour se prosterner devant l’Enfant-Jésus. Ils n’y sont arrivés que parce qu’ensemble, ils ont cherché le chemin. Qu’en cette année, nous puissions redécouvrir que c’est en Église, en paroisse que nous cheminons vers le Christ, nous soutenant les uns les autres sur la route.

Resplendis! « Resplendis: elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levé sur toi. » (Isaïe 60,1) Nous marchons à la rencontre du Seigneur et pourtant, il est déjà là. La lumière qui est venue, c’est le Christ. C’est Jésus. Et c’est lui qu’il faut laisser rayonner en nos vies. Par leur rencontre de l’enfant et de Marie sa mère, les mages ont contemplé l’objet de leur quête: celui qu’ils ont cherché, vers qui ils ont marché. Cette rencontre a bouleversé leur vie et leur a fait prendre un chemin nouveau pour aller témoigner de cette rencontre. Et moi? Et nous? Sommes-nous encore touchés par notre rencontre avec le Christ? Est-il vraiment la lumière qui vient illuminer notre vie, notre communauté? Sommes-nous, chaque jour, resplendissant de cette lumière? Sommes-nous, personnellement et en communauté, porteurs de la joie de l’Évangile? Qu’en cette année, nous puissions laisser la joie de l’Évangile resplendir dans notre vie, dans notre communauté.

Regarde! Nous sommes en pèlerinage, en chemin vers une rencontre toujours plus grande avec le Christ. Nous sommes encore dans l’obscurité de la vie sur cette terre, mais jour après jour, nous nous approchons de cette lumière qui resplendit au cœur de la nuit de Noël, comme au cœur de la nuit Pascale. Sur ce chemin, savons-nous encore voir les signes du Royaume? les signes de la présence de Dieu dans nos vies? Qu’en cette année, nous puissions continuer à savoir nous émerveiller des signes de la présence de Dieu qu’il met au cœur de nos vies, au cœur de notre communauté.

Les mages ont pris avec courage la route à la rencontre du « roi des Juifs qui vient de naître » (Matthieu 2,2) et « ils virent l’enfant avec Marie sa mère » (Matthieu 2,11) devant qui « ils se prosternèrent » et à qui ils « offrirent leurs présents: de l’or, de l’encens et de la myrrhe. » (Matthieu 2,11). Nous aussi prenons avec courage la route à la rencontre du Christ, du Messie et n’ayons pas peur de lui offrir l’or de notre foi, l’encens de notre espérance et la myrrhe de notre charité… car lui seul pourra nous faire prendre une route nouvelle qui nous permettra d’être debout, de resplendir de la joie de l’Évangile et de regarder en notre monde les merveilles de Dieu. Amen.

Homélie pour la solennité de l’Epiphanie – Année A

Je suis prêtre de l’Église Catholique, vicaire général du diocèse d'Amiens, curé de la paroisse de la Paix, délégué épiscopal à l'accompagnement des séminaristes. Je suis aussi membre de l'Institut Notre Dame de Vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.