C’est la dernière séance… le rideau est tombé ?

Aujourd’hui, le Christ se donne à voir une dernière fois à ses Apôtres avant de monter au ciel, d’entrer dans le véritable sanctuaire qui n’est pas construit par les hommes. Il se tient maintenant, pour nous, devant la face de Dieu.

La finale de l’évangile selon saint Luc et le début des Actes des Apôtres (dont Luc est également l’auteur), nous racontent le même événement. L’événement qui nous fait venir rendre gloire à Dieu aujourd’hui : l’Ascension de Notre Seigneur Jésus Christ.

Un même événement qui termine un livre et en débute un autre ne peut être la fin d’une histoire. C’est un événement charnière. La fête de l’Ascension est une charnière dans la vie des Apôtres. C’est le temps du témoignage, de la mission qui commence. Quelle est cette mission ?

Commençons donc par nous arrêter sur les paroles du Christ. Il commence simplement par rappeler le but essentiel de sa mission sur terre. Le Christ est venu pour annoncer et réaliser le Salut. Il réalise, accomplit ce Salut par ses souffrances, sa mort et sa résurrection. C’est la seule et unique condition pour que l’humanité vive l’expérience de la libération du péché et de l’ignorance et qu’elle acquière la paix du cœur.

Ensuite, le Christ confie une mission à ses Apôtres : être les témoins de ce qu’ils ont vu et entendu. Pour accomplir cette mission, ils recevront un baptême de feu : le don de l’Esprit Saint. Ils seront alors envoyé prêcher à toutes les nations. Voilà la mission des Apôtres, voilà la mission de l’Église, voilà notre mission.

Que nous faut-il prêcher à toute les nations ? Il nous faut annoncer Jésus Christ, mort et ressuscité pour nous, ainsi que la conversion pour la rémission des péchés. Et Jésus demande que les Apôtres commencent leur mission par Jérusalem, ceux-là même qui vont au Temple pour rendre un culte à Dieu. La conversion doit commencer par nous-même si nous voulons être crédible dans notre témoignage !

Ainsi, nous voyons l’importance capitale qu’il y a à nous préparer pour recevoir le don de l’Esprit Saint. C’est lui qui nous fera connaître toutes choses et en premier mes lieux de conversions personnelles. Ascension et Pentecôte sont donc deux fêtes étroitement liées. Avec toute l’Église, nous entrons aujourd’hui dans la grande neuvaine préparatoire à la Pentecôte.

Prenons donc le temps, durant cette semaine, de nous laisser renouveler par le sacrement de la confirmation que tout adulte à normalement reçu… si ce n’est pas le cas, posons-nous sérieusement la question. Prions aussi plus particulièrement pour tous ceux qui recevront ce sacrement samedi prochain, dans la vigile de la Pentecôte.

Puissions-nous, pour chaque jour qui nous sépare de la Pentecôte, faire monter dans notre prière personnelle, une invocation à l’Esprit Saint, afin qu’il vienne renouveler notre vie, nous montrer le chemin de la conversion :

Viens, Esprit Saint, remplis le cœur de tes fidèles et allume en eux le feu de ton amour.

Seigneur Jésus, par l’illumination du Saint Esprit, tu as instruit le cœur de tes fidèles,

rend-nous d’être docile à son action afin que sachions toujours trouver le réconfort de sa présence.

Amen.

Homélie pour la fête de l’Ascension – année C

Actes 1,1-11; Psaume 46; Hébreux 9,24-28;10,19-23; Luc 24,46-53

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.