Il fait parti de toutes nos conversations: son retour se fait attendre. Sans lui: il fait gris; il fait froid. Nous attendons donc son retour avec impatience. Dès que nous apercevons des signes de sa présence, nous nous mettons à espérer. C’est tellement mieux, tellement plus joli quand nous voyons un rayon de sa présence.

Dès qu’il reviendra, nous serons prêts à l’accueillir. L’été sera enfin là… le moral avec!

Au fait, ai-je la même impatience avec le Christ qui a promis son retour? Ai-je le soucis de chercher et reconnaitre les signes de sa présence en ma vie?

0 réponse pour “En attendant son retour…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.