Une naissance est toujours un événement important pour une famille. C’est un événement que l’on prépare quelques temps avant qu’il n’arrive: il faut préparer la chambre du bébé, s’apprêter à lui faire une place et à changer ses habitudes pour qu’il se sente bien accueilli. Nous nous préparons, avant sa naissance, à aimer celui qui va venir prendre place au cœur même de la cellule familiale.

Aujourd’hui, pour toute l’Eglise, pour tous les baptisés commence ce même temps de l’attente, ce temps de préparation, pour la naissance la plus belle qu’il soit: celle de Jésus, Dieu qui se fait homme par amour pour nous. Nous n’aurons pas trop de quatre semaines pour préparer cet événement. Et entre nous, c’est même toute notre vie que nous préparons à accueillir Jésus!

Si nous entrons, aujourd’hui, dans ce temps de préparation à Noël, à fêter la naissance de Jésus, pourquoi l’Evangile nous parle-t-il alors de signes de fin des temps comme le déluge et qu’il nous est dit que nous ne savons pas quand le Seigneur viendra?

La réponse est toute simple: il faut simplement nous souvenir pourquoi Jésus est venu sur terre. Le but du temps de l’Avent n’est pas à uniquement de nous préparer à la fête de Noël. Il nous appelle aussi à nous préparer à un événement bien plus grand encore: celui de la rencontre avec Jésus au soir de notre vie. Nous préparons aussi la venue de Jésus à la fin des temps. C’est Jésus lui-même qu’il l’a promis et nous le dirons ensemble dans la profession de foi, le Credo, tout à l’heure: Jésus viendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts. Voilà pourquoi, il faut nous tenir prêt: «c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.» (Matthieu 24,44)

C’est ainsi que l’Eglise, à la suite de saint Paul, nous invite à nous réveiller, à nous secouer les puces pour accueillir le Seigneur dans notre vie. «C’est le moment, l’heure est venue de sortir de notre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants.» (Romains 13,11). Alors, comment vais-je préparer la venue de Jésus? Comment vais-je me préparer à sa rencontre? Comment vais-je accueillir Jésus dans ma vie?

Il y a plein de petits moyens très concrets qui peuvent nous aider: nous allons préparer la crèche avec tous ses santons. Peut-être que nous ne sommes pas obligés de mettre tous les personnages en même temps. Nous pouvons décider, en famille, d’en mettre un par jour dans la crèche. Ainsi, chaque jour, nous pourrons nous dire tous ensemble: ce personnage là, qui est-il? Que fait-il dans sa vie? Comment a-t-il accueilli Jésus? Comment a-t-il fait une place à Jésus dans sa vie? En nous pourrons ainsi faire un temps de prière familiale en demandant au Seigneur qu’il nous apprenne à l’accueillir comme le personnage que nous posons dans la crèche?

Se préparer à accueillir Jésus, c’est comme se préparer à accueillir un ami. C’est savoir passer du temps avec lui, dans les bons comme les mauvais moments. C’est dialoguer avec lui: lui parler et l’écouter… c’est ce que l’on appelle la prière. Et pour cela, il y a la prière personnelle que l’on fait seul mais aussi la prière en famille, à la maison ou à l’église comme la célébration de la messe.

Alors aujourd’hui, par cette entrée dans le temps de l’Avent, nous nous rappelons quel est le but de notre vie – car toute vie, pour être épanouie, doit avoir un but – est d’accueillir Jésus, de nous préparer à le rencontrer en prenant le temps d’accorder notre vie à celle de l’Evangile.

Je souhaite à chacun un beau temps de l’Avent pour qu’au jour de Noël nous n’oublions pas celui qui nous rends joyeux, heureux: Jésus, Dieu qui se fait homme et qui vient vivre au milieu de nous. Jésus est le seul cadeau qui peut combler totalement notre désir de bonheur. Alors prenons le temps d’accueillir Jésus, de lui ouvrir notre cœur, de faire de notre cœur la plus belle crèche où il pourra naître. Bon avent à chacun. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.