En ce dimanche, nous entrons dans le temps de l’Avent : quatre semaines pour nous préparer à la célébration de Noël. Cette année, nous y entrons de manière très inhabituelle. Au fond de nous se cache l’espérance de la fête, de la joie mais celle-ci est voilée par les circonstances de la pandémie et les mesures qui nous sont imposées pour lutter contre la Covid-19.

Cela crée en nous un bouillonnement qui ne facilite pas la sérénité. Alors, pour entrer dans ce temps de l’Avent avec le plus de paix possible, revenons encore à la Parole de Dieu.

Dans l’évangile de ce dimanche (Marc 13,33-37), l’appel du Seigneur est fort : « Prenez garde, restez éveillés… » (Marc 13,33), « Veillez » (Marc 13,37) Jésus nous invite à ne pas nous laisser décourager, à ne pas nous endormir et à ne pas nous tromper de combat.

Nous sommes invités à tenir notre foi en éveil. Pour cela, le Christ nous fait confiance : « Il a donné tout pouvoir à ses serviteurs » (Marc 13,34) Le Christ nous donne tout pouvoir pour, non pas chercher la puissance, l’honneur et la gloire, mais pour vivre l’Évangile à fond. Pour que nous puissions exercer ce pouvoir, il a « fixé à chacun son travail » (Marc 13,34). Jour après jour, Jésus nous invite à témoigner de l’Évangile dans les engagements qui sont les nôtres. Il nous invite, pour reprendre l’expression de saint François de Sales, « à fleurir, là où Dieu nous a planté ».

Si notre veille se fait dans la prière personnelle et communautaire, elle se vit aussi dans la charité, l’action auprès des plus vulnérables, mais aussi en travaillant les ferments de l’Évangile dans nos familles, nos milieux professionnels, associatifs… Pour veiller, il est indispensable d’être debout, appuyer sur nos deux jambes : celle de la prière et celle de l’engagement pour une société plus juste et plus fraternelle.

La veille à laquelle nous sommes appelés est celle de l’Amour : amour de Dieu et amour du prochain. Toute notre marche vers Noël doit être motivée par cette dynamique. Veillons à aimer Dieu et à le faire aimer. Voilà le travail que le Seigneur nous a fixé.

Chacun de nous est invité à prendre part à cette mission. Chacun de nous est invité à être le gardien de la maison, guettant le retour du maitre. N’ayons pas peur de nous y engager. Saint Paul lui-même, dans sa première lettre aux Corinthiens, nous dit : « aucun don de grâce ne vous manque, à vous qui attendez de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ. » (1 Corinthiens 1,7)

Tous ensemble, entrons dans ce temps de l’Avent avec foi et espérance, animé par l’amour de Dieu qui se décline dans la prière et l’attention aux plus vulnérables. Ensemble, veillons ! Le Seigneur vient !

1er dimanche de l'Avent

Année B

En Avent ! 1 candle 2905395 1280
La Parole de Dieu
Autres homélies
No post tag found
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.