Dieu est la source de ma joie !

logo-de-l-annee-de-la-foi-2012Les fois précédentes, nous avons étudié le Père et le Fils. Aujourd’hui, nous nous arrêtons sur ce grand inconnu qu’est l’Esprit Saint. Oui, l’Esprit Saint est souvent l’inconnu de la Sainte Trinité… et pourtant, si il n’était pas là, nous non plus nous ne serions pas là ce soir à vouloir approfondir notre foi! Alors qui est-il?

Si nous nous arrêtons à ce que nous en professons dans le Symbole des Apôtres, nous ne sommes pas très avancés: «Je crois en l’Esprit Saint.»

Dans le Credo de Nicée-Constantinople, nous professons: «Je crois en l’Esprit Saint qui est Seigneur et qui donne la vie; Il procède du Père et du Fils; avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire; Il a parlé par les prophètes.»

Il n’y a pas à dire, nous avons avancé dans notre enquête! L’Esprit Saint a un rapport avec le Père et le Fils, il vient de cette relation étroite entre le Père et le Fils.

«Croire en l’Esprit Saint c’est donc professer que l’Esprit Saint est l’une des Personnes de la Trinité Sainte, consubstantielle au Père et au Fils, « adoré et glorifié avec le Père et le Fils. »» (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n°685)

L’Esprit Saint est à l’œuvre depuis tout temps avec le Père et le Fils. Cependant, c’est avec l’Incarnation du Fils qu’Il est révélé, donné, reconnu et accueilli comme Personne.

Puisque « l’Esprit Saint a parlé par les prophètes », écoutons ce qu’il nous dit.

Mais qui sont ces prophètes?

«Par « prophètes », la foi de l’Eglise entend ici tous ceux que l’Esprit Saint a inspirés dans la vivante annonce et dans la rédaction des livres saints, tant dans l’Ancien que du Nouveau Testament.» (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n°243)

1 – Dans la Parole de Dieu.

A- Dans la création

Genèse 1,2: «La terre était déserte et vide, et la ténèbre à la surface de l’abîme; le souffle de Dieu planait à la surface des eaux.»

Genèse 2,7: «Le Seigneur Dieu modela l’homme avec de la poussière prise du sol. Il insuffla dans ses narines l’haleine de vie, et l’homme devint un être vivant.»

Psaume 33,6: «Par sa parole, le Seigneur a fait les cieux, et toute leur armée, par le souffle de sa bouche.»

Psaume 104,30: «Tu envoies ton souffle, ils sont créés, et tu renouvelles la surface du sol.»

Ezéchiel 37,10: «Je prononçai l’oracle comme j’en avais reçu l’ordre, le souffle entra en eux et ils vécurent.»

B – chez les prophètes

Les textes prophétiques qui concernent l’Esprit Saint sont des oracles où Dieu parle au cœur de son peuple selon le langage de l’amour et de la fidélité.

Ezéchiel 11,19: «Je leur donnerai un cœur loyal; je mettrai en vous un esprit neuf; je leur enlèverai du corps leur cœur de pierre et je leur donnerai un cœur de chair.»

Ezéchiel 36,25-28: «Je vous donnerai un cœur neuf et je mettrai en vous un esprit neuf; j’enlèverai de votre corps le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon propre Esprit, je vous ferai marcher selon mes lois, garder et pratiquer mes coutumes . Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple et je serai votre Dieu.»

Joël 3,1-2: «Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, vos jeunes gens auront des visions. Même sur les serviteurs et les servantes, en ce temps-là, je répandrai mon Esprit.»

Dans ces oracles, «l’Esprit du Seigneur renouvellera le cœur des hommes en gravant une loi nouvelle; Il rassemblera et réconciliera les peuples dispersés et divisés; Il transformera la création première et Dieu y habitera avec les hommes dans la paix.» (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n°716)

Cette promesse s’adresse aussi au peuple des pauvres qui espère non dans la justice des hommes mais dans celle de Dieu:

Isaïe 61,1: «L’Esprit du Seigneur Dieu est sur moi. Le Seigneur, en effet, a fait de moi un messie, il m’a envoyé porter joyeux message aux humiliés, panser ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs l’évasion, aux prisonniers l’éblouissement.»

C – Dans l’Évangile

Le premier pour lequel l’Évangile parle de l’Esprit Saint est Jean le Baptiste:

Luc 1,15: «Car il sera grand devant le Seigneur; il ne boira ni vin ni boisson fermentée et il sera rempli de l’Esprit Saint dès le sein de sa mère.»

Luc 1,41: «Or, lorsque Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant bondit dans son sein et Elisabeth fut remplie du Saint Esprit.»

Vient ensuite la Vierge Marie:

Luc 1,35: «L’ange lui répondit: L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre; c’est pourquoi celui qui va naitre sera saint et sera appelé Fils de Dieu.»

Dans la vie de Jésus, l’Esprit Saint apparait dès le baptême:

Marc 1,10: «A l’instant où il remontait de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit, comme une colombe, descendre sur lui.»

L’annonce que la mission de Jésus se fait sous la conduite de l’Esprit Saint se fait à la synagogue de Nazareth quand Jésus prend le livre du prophète Isaïe et lit le passage cité ci-dessus. (Isaïe 61,1)

Dans son enseignement, Jésus suggère peu à peu la présence de l’Esprit Saint:

Avec Nicodème:

«En vérité, en vérité, je te le dis: nul, s’il ne nait d’eau et d’Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas si je t’ai dit: “Il vous faut naitre d’en-haut“. Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit.» (Jean 2,5-8)

Avec la Samaritaine:

«Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: “Donne-moi à boire“, c’est toi qui aurais demandé et il t’aurait donné de l’eau vive.» (Jean 4,10) «Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif; au contraire, l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissant en vie éternelle.» (Jean 4,14) «Mais l’heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; tels sont, en effet, les adorateurs que cherche le Père. Dieu est esprit et c’est pourquoi ceux qui l’adorent doivent adorer en esprit et en vérité.» (Jean 4,23-24)

À ceux qui participent à la fête des Tabernacles:

«Le dernier jour de la fête, qui est aussi le plus solennel, Jésus, debout, se mit à proclamer: “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et que boive celui qui croit en moi. Comme l’a dit l’Écriture: “De son sein couleront des fleuves d’eau vive.““ Il désignait ainsi l’Esprit que devait recevoir ceux qui croiraient en lui: en effet, il n’y avait encore d’esprit parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.» (Jean 7,27-29)

Jésus parle aussi de l’Esprit Saint à propos de la prière:

«Si donc vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent.» (Luc 11,13)

Mais aussi à propos du témoignage que les disciples auront à rendre:

«Lorsqu’ils vous livreront, ne vous inquiétez pas de savoir comment parler ou que dire: ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là, car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.» (Matthieu 10,19-20)

Cependant, c’est à l’heure de sa glorification que Jésus promet la venue de l’Esprit Saint:

Jean 14,16-17: «moi, je prierai le Père: il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours. C’est lui l’Esprit de vérité, celui que le monde est incapable d’accueillir parce qu’il ne le voit pas et qu’il ne le connais pas. Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous.»

Jean 14,26: «le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père vous enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.»

Jean 15,26: «Lorsque viendra le Paraclet que je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra lui-même témoignage de moi.»

Quand l’Heure est venue, sur la croix, Jésus remet son esprit entre les mains du Père:

Jean 19,30: «Dès qu’il eut pris du vinaigre, Jésus dit: “Tout est achevé“ et, inclinant la tête, il remit l’esprit.»

Luc 23,46: «Jésus poussa un grand cri; il dit “Père, entre tes mains, je remets mon esprit.“ Et sur ces mots, il expira.»

Après sa résurrection, Jésus donne son esprit aux Apôtres:

«Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et leur dit: “Recevez l’Esprit Saint.“» (Jean 20,22)

En parlant de l’Esprit Saint, il faut bien sur évoquer aussi la Pentecôte:

Actes 2,1-4: «Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Tout à coup il y eut un bruit qui venait du ciel comme le souffle d’un violent coup de vent: la maison où il se tenaient en fut toute remplie; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis de l’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues, comme l’Esprit leur donnait de s’exprimer.»

D – L’Esprit Saint chez saint Paul

Chez l’Apôtre des Nations, l’Esprit Saint est la gloire du Christ qui est en nous:

Romains 8,11: «Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels, par son Esprit qui habite en vous.»

Cette vie qui est en nous, nous fait porter des fruits:

Galates 5,16.22-25: «Écoutez-moi: marchez sous l’impulsion de l’Esprit et vous n’accomplirez plus ce que la chair désire. (…) Mais voici les fruits de l’Esprit: amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maitrise de soi; contre de telles choses, il n’y a pas de loi. Ceux qui sont au Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi sous l’impulsion de l’Esprit.»

Cet Esprit Saint ne fait pas de nous des êtres seuls. Il nous rend membre d’un corps:

1 Corinthiens 12,13: «Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.»

Éphésiens 4,4: «Il y a un seul corps et un seul Esprit, de même que votre vocation vous a appelés à une seule espérance.»

1 Corinthiens 12,7-11: «À chacun est donné la manifestation de l’Esprit en vue du bien de tous. À l’un, par l’Esprit, est donné un message de sagesse, à l’autre, un message de connaissance, selon le même Esprit; à l’un, dans le même Esprit, c’est la foi; à un autre, dans l’unique Esprit, ce sont des dons de guérisons; à tel autre, d’opérer des miracles, à tel autre, de prophétiser, à tel autre, de discerner les esprits, à tel autre encore, de parler en langues; enfin à tel autre, de les interpréter. Mais tout cela, c’est l’unique et même Esprit qui le met en oeuvre, accordant à chacun des dons personnels divers, comme il veut.»

Même si nous pourrions encore lire l’Écriture Sainte pendant longtemps, arrêtons-nous là ce soir. Essayons maintenant de récapituler ce que nous y avons lu pour dresser un portrait de l’Esprit Saint.

2 – Essai de définition

Dès les premières citations tirées du livre de la Genèse, mais aussi des prophètes, nous voyons que l’Esprit Saint est un souffle. Nous pouvons dire qu’il y a un certain dynamisme, une vie. C’est un souffle qui nous donne vie, qui nous pousse en avant.

D’où vient ce souffle? Il provient d’une relation: celle du Père avec son Fils. Le Père et le Fils se regardent, se connaissent. De ce regard, de cette connaissance nait une spiration d’amour, un acte d’amour continuel. Cet acte d’amour est la troisième personne de la Trinité: l’Esprit Saint. C’est ainsi que l’Esprit Saint procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration. L’Esprit Saint est ce souffle d’Amour du Père et du Fils qui me donne vie, qui me fait vivre.

Quelle est son action? Avec l’évènement de la Pentecôte, nous découvrons que l’Esprit Saint est l’architecte, l’ouvrier de l’Église. Il est la Personne divine qui gouverne l’Église, qui habite en elle ainsi qu’en chacune de nos âmes. Il est la vie qui unit les membres du corps entre eux, qui unit les membres de l’Église. C’est lui également qui agrandit le corps mystique du Christ qu’est l’Église. L’Église est la sacrement, c’est-à-dire le signe visible, de la mission du Christ et de l’Esprit Saint qui agit aujourd’hui en notre monde.

L’Esprit Saint est aussi celui qui habite chacune de nos âmes. Il est l’hôte de notre âme. Il est la Personne divine, il est Dieu qui habite en nous. Ainsi qu’est-ce qu’un chrétien? Qu’est-ce qui différencie un chrétien d’un païen? Ce n’est pas l’intelligence, ni même l’honnêteté! Le chrétien est quelqu’un qui est habité par l’Esprit Saint. C’est quelqu’un dans lequel l’Esprit Saint travaille, agit. Le chrétien est celui qui est prit par l’Esprit Saint.

Il est donc important que nous prenions conscience de l’habitation, de la présence de l’Esprit Saint en notre âme. Il fait son oeuvre en nous. Par le baptême et la confirmation, je me rends disponible à l’oeuvre de l’Esprit Saint en moi et je fais l’expérience de l’Esprit Saint en mon être. Il faut aussi que j’apprenne à m’émerveiller de la présence de l’Esprit Saint en l’autre.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur l’Esprit Saint. Aussi, durant ce temps pascal, je vous invite à prendre conscience de l’Esprit Saint qui est là présent en chacun de nous; à faire des actes de foi en sa présence; à l’adorer et lui rendre grâce pour telle ou telle action dans votre vie ou celles des autres.

Parce que Marie a dit “oui“, l’Esprit Saint la pris sous son ombre. Que chacun, à l’image de Marie sache dire “oui“ et se laisser prendre sous l’ombre de l’Esprit Saint, sache laisser l’Esprit Saint agir en sa vie.

Le saint est quelqu’un qui est habité et dominé par l’Esprit Saint. La sainteté, ce n’est pas d’avoir beaucoup de vertus. La sainteté, c’est d’avoir développé sa grâce, d’être dominé , gouverné, mû par l’Esprit Saint.

Que ce Temps Pascal, qui s’achève par la fête de Pentecôte, soit pour chacun un temps d’accueil de l’Esprit Saint, de découverte de sa présence en nos vies, à la lumière de la Parole de Dieu.

Cet article a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
venenatis ut felis Donec vel, Donec
Fermer le panneau