Dieu est la source de ma joie !

« Faites ceci en mémoire de moi. » (Luc 22, 21). Aujourd’hui, nous faisons mémoire de ce jour où Jésus nous a laissé le beau sacrement de l’Eucharistie qui nourrit notre vie chrétienne. La vie chrétienne ne peut pas grandir, se fortifier sans être nourrie par la célébration de la messe. Faire mémoire signifie rendre présent. Ce don de Jésus est toujours actuel. Il se réalise aujourd’hui. C’est ainsi qu’aujourd’hui nous faisons mémoire, nous rendons présent ce don que Jésus nous fait.
Au cours de cette célébration, nous allons aussi faire mémoire d’un autre geste: le lavement des pieds. Nous l’avons lu dans l’évangile: pendant le dernier repas que Jésus prend avec ses disciples, il « se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture » (Jean 13,4) et il lave les pieds de ses disciples. Ce geste nous allons le revivre dans quelques instants. Je vais laver les pieds de quelques-uns d’entre vous.
Pour moi, prêtre, il est important de vivre ce geste. Par là, je viens me rappeler que c’est au service de chacun que je suis envoyé: au service des enfants, au service des plus pauvres, des malades, de celles et ceux qui sont dans la peine. Mais ce service, je ne peux le vivre tout seul. C’est avec chacun d’entre vous qu’il doit être vécu. C’est toute la communauté chrétienne qui le vit. Et Jésus nous l’a dit dans l’évangile: « Heureux êtes-vous, si vous le faites. » (Jean 13,17)
Je serai heureux; la communauté chrétienne, l’Eglise, sera heureuse dans la mesure où elle s’implique à l’image de Jésus qui s’implique en se mettant à genoux devant ses disciples. Cherchons ce bonheur en nous mettant au service les uns des autres.
A la fin de la célébration, nous allons vivre aussi une petite procession avec le Saint Sacrement pour nous introduire à un temps de prière auprès de Jésus. Ce temps de prière ne durera pas longtemps mais je vous invite à y rester. Pourquoi? Nous allons accompagner Jésus au jardin des Oliviers. Après le dernier repas pris avec ses disciples, avant d’être arrêté, Jésus est parti prier. Nous allons, comme les disciples, l’accompagner. Peut que nous serons comme les disciples: nous aurons envie de dormir, nous trouverons ça long, nous aurons faim… ce n’est pas grave. Restons! Nous serons aidé dans ce temps de prière mais là aussi en le vivant, nous nous unirons un peu plus à Jésus. Nous ferons comme Pierre et les autres disciples l’expérience de devenir un peu plus intime avec Jésus.
Jésus a donné sa vie pour moi, pour nous. Il est mort sur la Croix par amour pour nous… je peux bien lui offrir quelques minutes de ma vie pour rester auprès de lui, m’unir à lui et prendre le temps d’accueillir cet amour qu’il nous offre. Accueillir cet amour que Jésus, Dieu, nous offre en ces jours qui nous conduisent à la fête de Pâques est le plus beau cadeau que je puisse faire à Dieu. Faisons cela en mémoire de Lui. Amen.

Homélie pour le Jeudi Saint

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
in suscipit leo. risus. accumsan eleifend sem, odio
Fermer le panneau