Guetteur
Homélie pour le 23ème dimanche ordinaire

« Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… » (Ezéchiel 33,7)

Le guetteur est un observateur. Il est en alerte continuelle. Afin de ne pas être distrait dans sa mission de surveillance et d’alerte, il est isolé et au calme afin de ne pas être distrait. Le guetteur est aussi un homme doté de courage et de force, de sagesse, de capacité de réflexion et de discernement. Son rôle est de prévenir, de sonner l’alarme. Il n’a pas peur aussi de partir au combat !

Être guetteur est la mission qu’a reçu le prophète Ezéchiel. A travers le prophète, cette mission, c’est aussi chacun de nous qui la reçois. Le Seigneur nous confie cette mission et la Parole de Dieu de ce dimanche nous dit quelque chose de l’accomplissement de cette mission.

Jésus nous invite à veiller les uns sur les autres dans l’amour fraternel. Pour reprendre les mots de saint Paul, nous sommes invités à avoir entre nous « la dette de l’amour mutuel. » (Romains 13,8). Oui, ne nous trompons pas de sens sur ce que Jésus nous demande de vivre dans l’évangile de ce dimanche.

Jésus ne nous demande pas de nous placer en juge les uns des autres. Il nous invite à une charité, un amour toujours plus grand de notre prochain. Il nous demande de vivre une pédagogie de la patience et du dialogue. Ceci pour trouver le chemin de l’amour et de la communion.

Dans cet évangile, Jésus nous livre cette formidable révélation : pour Dieu, le pécheur reste toujours son enfant alors que celui-ci lui tourne le dos. Dieu ne veut pas violer la liberté de ses enfants en s’imposant à eux. Il nous demande d’être, avec ce frère, le visage de la miséricorde. Comment cela ?

En premier lieu, nous sommes invités à aller trouver le frère qui se coupe de l’amour de Dieu par son péché en tête à tête. Pour lui dire quoi ? Le convaincre de revenir au cœur de la maison, au cœur de la famille. Si cela ne suffit pas, le Christ nous invite à y aller à deux ou trois. En équipe, nous pourrons lui montrer, lui témoigner de l’amour de Dieu. Si cela ne suffit toujours pas, c’est tout la communauté qui essayera de lui faire entendre raison en lui témoignant amour, bienveillance et miséricorde. Et si le frère s’obstine toujours dans son refus, il faut alors lui signifier clairement que par son attitude, il se place lui-même en dehors de la communauté, en dehors de la communion de l’Eglise.

C’est un véritable plan de vie paroissiale que Jésus nous livre aujourd’hui ! il nous demande d’être, non pas des juges, mais des guetteurs ! Il nous demande de veiller les uns sur les autres pour progresser ensemble dans un amour plus grand de Dieu et de notre prochain. Il nous demande de veiller les uns sur les autres pour grandir ensemble dans le témoignage de l’Evangile.

Jésus nous demande de veiller les uns sur les autres dans notre chemin de foi, dans l’apprentissage de la vie de disciple afin que nous apprenions à mettre notre vie en adéquation avec la Parole de Dieu que nous annonçons.

Que l’Esprit Saint nous aide à acquitter chaque jour « la dette de l’amour mutuel » (Romains 13,8) avec douceur et bienveillance, pour que nos paroles et nos actes ne cessent d’édifier le Corps du Christ, pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.