Réglement de la première Communion en 1897En ce temps de vacances, nous vivons, en paroisse, les retraites des professions de foi et de première Communion. Cela fait toujours plaisir de se sentir soutenu par celui qui veille sur le troupeau qu’est l’Eglise. Voici ce que Benoit XVI a dit lors de la prière du Regina Coeli du dimanche 22 avril:

« Chers amis, durant le temps pascal, l’Eglise, habituellement, administre la Première Communion aux enfants. J’exhorte, par conséquent, les prêtres, les parents et les catéchistes à bien préparer cette fête de la foi, avec grande ferveur mais aussi avec sobriété. «Ce jour reste justement gravé dans la mémoire comme le premier moment où, même si c’est encore de manière élémentaire, l’importance de la rencontre personnelle avec Jésus a été perçue.» (Exhortation post-synodale Sacramentum caritatis, 19). » (Pour l’intégrale de l’intervention, c’est ici !)

Ce mercredi, nous ferons tout notre possible pour répondre à ce souhait. Mais oserions-nous encore mettre les exigences du décret ci-dessous, trouvé dans une des église d’une de mes paroisses, promulgué par l’évêque de l’époque: 1897?

Diocèse d’Amiens

REGLEMENT

concernant le catéchisme
et l’admission à la première communion

Nous, Jean Marie Léon DIZIEN, par la miséricorde divine et la grâce du Saint Siège Apostolique, Évêque d’Amiens.

Vu les articles 126, 127 et suivants des Statuts synodaux publiés par Nos vénérés Prédécesseurs,

Considérant que l’instruction religieuse est la base de toute vraie et solide éducation ;

Considérants l’importance qui s’attache à le première Communion, et la nécessité, pour cet acte capital de la vie chrétienne, d’une préparation sérieuse ;

avons ordonné et ordonnons ce qui suit :

Tout enfant, pour être admis à la première Communion, dans le Diocèse d’Amiens, devra remplir les conditions suivantes :

1° avoir onze révolu à l’époque de la première Communion dans les paroisses où elle a lieu chaque année ; et dans les paroisses où elle n’a lieu que les deux ans avoir onze ans révolus au 31 décembre suivant ;

2° avoir suivi, pendant deux ans au moins le Catéchisme, et satisfait aux examens qui auront lieu, sous la présidence de Mr le Doyen ou de tout autre prêtre désigné par Nous, dans le mois précédent la première Communion ;

3° avoir été, pendant le même temps, assidu aux offices des dimanches et des jours de fête, et fidèle à se confesser régulièrement.

Ces prescriptions sont rigoureusement obligatoires et les enfants qui ne les auraient pas remplies ne pourraient être admis à la première Communion. C’est aux parents, soucieux de leur propre intérêt aussi bien que du bonheur de leurs enfants, de se faire les auxiliaires du Prêtre et de veiller, en ce qui les concerne, à l’observation du présent règlement.

Donné à Amiens, le 1er novembre 1897, en la fête de tous les Saints.

+ LÉON
Evêque d’Amiens

Par mandement de Monseigneur,
L DESCHAMPS, Chanoine
Secrétaire général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.