À l’approche de Noël, nous sommes invités à contempler la figure de Joseph. De lui, nous ne savons que peu de choses : il est charpentier dans la petite bourgade de Nazareth, il est promis en mariage à une fille de ce même village : Marie. L’Évangile nous dit de lui que c’est « un homme juste. » (Matthieu 1,19)

Joseph, comme tous les jeunes hommes amoureux, a ce projet de vie de se marier avec Marie mais voici que celle-ci vient lui annoncer la troublante rencontre qu’elle a eu avec l’ange Gabriel. Elle va devenir la mère du Messie, le Sauveur tant attendu. Par la puissance du Saint Esprit, elle est enceinte ! Il y a de quoi troubler le bon Joseph… ce projet, ce n’est pas le sien. Lui, l’humble charpentier de Nazareth, l’homme juste n’est pas ajusté pour une telle mission. C’est ainsi, que par amour pour Marie, il décide de la répudier en secret.

C’est alors qu’au cours de la nuit, l’ange lui apparaît en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant engendré en elle vient de l’Esprit Saint… » (Matthieu 1,20). Et Joseph, l’homme juste, va ajuster son projet de vie au projet de Dieu, à la Parole de Dieu. Voilà comment on reconnaît une personne juste : c’est celle qui ne construit pas sa vie seule mais qui, sans cesse, sait l’ajuster à la Parole de Dieu, au projet de Dieu. L’homme juste est d’abord celui qui écoute ce que Dieu lui dit, par sa Parole et ceux qui ont la charge de la transmettre, pour le mettre en œuvre.

En accueillant le projet de Dieu pour lui, en acceptant de dire « oui » pour accueillir Jésus dans sa vie, Joseph ne dit pas oui à une vie qui serait un long fleuve tranquille. Cela va le conduire à donner naissance à l’enfant dans des conditions de misère et de pauvreté incroyables : refusés de partout, l’enfant naîtra sur la paille dans une étable. Joseph, avec sa famille, devra fuir un tyran fou furieux qui fait massacrer tous les enfants de moins de deux ans. Et Joseph, avec Marie et Jésus se retrouveront exilés, réfugiés dans un pays qui n’est pas le leur, certainement heureux d’y être accueilli ! Et Joseph retournera à Nazareth, où dans l’ordinaire des jours qui se suivent et se ressemblent, veillera sur Marie et Jésus à qui il donnera une éducation et lui apprendra son métier de charpentier… Joseph, l’homme juste, s’est toujours ajuster au projet de Dieu et a cherché à réaliser de son mieux ce projet.

À quelques jours de Noël, une question nous est posée : à l’image de Joseph, suis-je prêt à accueillir, dans ma vie, le Christ, le Messie : Jésus ? Suis-je prêts à ajuster ma vie à la Parole de Dieu pour que le projet de Dieu pour moi puisse se réaliser ? Comme Joseph, suis-je prêt à accueillir l’Enfant-Jésus dans ma vie quelque soit les chemins par lesquels cela va me conduire ? Car fêter Noël, ce n’est pas uniquement être comme le ravi de la crèche et dire que cela est merveilleux ! C’est aussi, comme Joseph, « faire ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit » (Matthieu 1,24) et se laisser embarquer sur les chemins de l’Evangile, chemins de vie, chemin de sainteté !

À quelques jours de Noël, demandons à Saint Joseph la grâce de ne pas nous laisser embarquer par le côté enivrant de la fête, mais de savoir, dans le silence accueillir la parole de l’ange et la mettre en œuvre. Que saint Joseph nous accompagne dans ces derniers jours de préparation à Noël et nous apprenne à dire « oui » au projet de Dieu pour nous, à nous ajuster à ce projet. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.