90 jours ! Trois mois ! Un quart de l’année pour préparer et vivre la fête de Pâques. Un trimestre complet pour accueillir, enraciner en nos vies l’évènement qui transforme le monde et qui est au cœur de notre foi : la mort et la résurrection de Jésus Christ. Et cela, nous ne pourrions pas le comprendre, ni le vivre sans la fête de ce jour : la Pentecôte, jour où l’Esprit Saint est donné aux Apôtres et à toute l’Eglise. Aujourd’hui, comme pour les Apôtres réunis au Cénacle, nous accueillons le don de l’Esprit Saint. Ce don, cette effusion de l’Esprit Saint n’a pas d’autre conséquence qu’un envoi en mission et un envahissement de l’amour de Dieu dans nos vies. Alors, prenons le temps d’accueillir ce don de Dieu !

En la fête de Pentecôte, nous sommes invités à nous laisser renouveler par le souffle de Dieu qui est en chacun de nous, qui anime toute notre vie. Par le don qui nous est fait l’Esprit Saint opère en nous une véritable création, une recréation. Se livrer à cette emprise de Dieu, c’est simplement laisser l’Esprit Saint agir en nous. Il vient laver ce qui est souillé ; guérir ce qui est blessé ; réchauffer, consoler, laver, baigner, soigner ce qui, en nous, est mort, froid, sec ou aride. L’Esprit Saint nous offre un cœur nouveau, un esprit nouveau. Il nous fait participer à la vie même de Dieu, il met en nos vies le souffle même de Dieu.

L’Esprit Saint nous fait enfant de Dieu. Il est présence de Dieu en nous. Il nous permet de connaître Dieu, d’entrer véritablement en contact avec Lui à travers les multiples dons qu’il nous fait : intelligence, conseil, sagesse, force, piété, crainte, connaissance. Chacun de ces dons nous permet de mieux connaître et aimer Dieu, d’être témoin de sa présence dans l’ordinaire des jours.

En ce jour de Pentecôte, fin du Temps Pascal et avant de reprendre le Temps Ordinaire, deux options s’offrent à moi : soit je me livre à l’emprise du vieux divan, signe de paresse et de médiocrité ; soit je me livre à l’emprise du Dieu Vivant, source de paix, de vie, de dynamisme, présence d’amour au cœur de ma vie, appel au bonheur et à la joie. Se livrer à l’emprise du Dieu Vivant, c’est accomplir la vocation de mon baptême : entrer sur le chemin de la sainteté que Dieu lui-même me propose ! L’Esprit Saint lui-même nous presse de lui livrer notre vie pour que tout dans celle-ci soit grand comme Dieu lui-même est grand. L’Esprit Saint vient dilater ma vie à la taille même de l’amour de Dieu pour nous.

Laissons-nous saisir par la grâce de la Pentecôte. Celle-ci nous rend proche de Dieu. Elle nous donne la joie, la confiance, l’audace de pouvoir appeler Dieu en lui disant : « Abba, Père. ». Comme les Apôtres, laissons-nous envahir par ce don de Dieu. Mettons-nous à la disposition du Seigneur pour qu’il répande sur nous l’Esprit Saint, afin que nous puissions courir, avec Pierre, Jacques, Jean et tous autres, sur le chemin de la sainteté. Demandons au Seigneur et laissons-nous faire par Lui, pour qu’il nous façonne de la douce onction de l’Esprit Saint afin que nous soyons les missionnaires de l’Evangile du 21ème siècle. Que Dieu puisse continuer en nous l’œuvre d’amour qu’il a entreprise au début de la prédication évangélique. Amen.

Je suis prêtre de l’Église Catholique, vicaire général du diocèse d'Amiens, curé de la paroisse de la Paix, délégué épiscopal à l'accompagnement des séminaristes. Je suis aussi membre de l'Institut Notre Dame de Vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.