« Ta foi t’a sauvée. Va en paix. » (Luc 7,50) C’est par ces mots que se conclue la rencontre entre Jésus et cette femme qui vient de lui verset du parfum sur les pieds… et pourtant, tout ne fait que commencer ! La profession de foi de cette femme est le début d’une grande aventure. C’est le début d’une longue amitié avec Jésus.

Oui, la foi est un chemin d’amitié avec Jésus. Ce chemin, vous l’avez commencé au jour de votre baptême. Aujourd’hui, vous venez exprimer votre désir de continuer ce chemin d’amitié avec le Christ. Lors de notre baptême, Dieu nous fait un don : il nous donne la foi ! Oui, tout baptisé reçoit le don de la foi. Il lui appartient alors de faire grandir ce don, de le développer afin qu’il parvienne à maturité. La foi nous permet de vivre une rencontre avec le Christ, avec Jésus. Regardons comment cela s’est passé avec la femme de l’Evangile.

Elle a entendu parler de Jésus, de ce qu’il accomplit, de ce qui se réalise dans la vie de celles et ceux qui osent se confier à lui. D’après ce que pense Simon le pharisien, cette femme n’est pas fréquentable : c’est une pécheresse. Jésus ne s’arrête pas à ce qu’a fait cette femme. Il la laisse s’approcher de lui et accomplir les rites d’accueil que Simon le pharisien n’a même pas fait en accueillant Jésus chez lui. Cette femme ose ! Elle s’approche de Jésus et lui offre même un parfum de grand prix qu’elle déverse sur ses pieds. Et Jésus ne s’arrête pas à ce qu’a fait cette femme, il l’a relève, il l’a remet debout et lui ouvre un avenir nouveau. Cette rencontre transforme la femme et la fait changer de vie… C’est pour elle un nouveau chemin d’amitié qui s’ouvre : elle rencontre en Jésus un ami, un maître, un sauveur.

Il en est de même pour vous qui faites aujourd’hui votre profession de foi ; il en est de même pour nous qui vous entourons : nous avons entendu parler de Jésus par nos parents, nos grands-parents, nos catéchistes… et nous sommes venus auprès de Jésus pour apprendre à le connaître, à entrer dans une relation d’amitié avec lui. Aujourd’hui, par votre profession de foi, vous dites : « Jésus, je veux être ton ami. Je veux entrer dans une relation d’amitié plus profonde, plus grande avec toi. » Et Jésus le dit à ses disciples, dans l’Evangile : « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. » (Jean 15,15)

Un ami, on peut tout lui dire. On a confiance en lui. Il est là dans les bons et les mauvais moments de la vie. Un ami ne nous abandonne pas. Il donne sa vie pour nous. Jésus est cet ami à qui l’on peut tout dire, en qui on peut avoir confiance, toujours présent à nos côtés et qui donne sa vie par amour pour nous jusqu’à mourir sur la croix. Et en plus, il nous apprend à connaître qui est son Père, qui est Celui qui nous engendre sans cesse à la vie. Il nous fait entrer dans l’intimité de Dieu. Jésus est un ami, un maître, un guide sûr pour notre vie.

Aujourd’hui, en faisant votre profession de foi, et nous tous qui vous entourons, nos osons demander, dire à Jésus, notre désir d’une amitié plus profonde, plus grande avec lui. Aujourd’hui, ce n’est pas la fin du chemin ! Ce n’est que le début ! Notre amitié avec Jésus n’a jamais fini de grandir, de devenir de plus en plus forte si je le laisse me rejoindre dans ma vie, si je lui ouvre la porte et le laisser entrer chez moi.

Cette amitié avec Jésus a commencé à votre baptême. Elle est nourrit par l’Eucharistie. Elle se développera en plénitude dans la mesure où vous aurez l’audace, dès maintenant de demander à recevoir le sacrement de la confirmation, à recevoir l’Esprit Saint, l’Esprit que Jésus a donné à ses disciples pour qu’ils entrent dans une amitié, une connaissance plus grande, plus forte avec son Père et Lui.

Chers jeunes, aujourd’hui, en faisant votre profession de foi, ayez l’audace de demander à Jésus une amitié plus grande avec lui. Et nous qui les entourons, renouvelons notre profession de foi, renouvelons notre désir d’une amitié nouvelle et vraie avec Jésus… et si tu n’es pas baptisé, n’aie pas peur de demander à Jésus l’audace de cette amitié et qu’il t’en fasse le don en demandant le baptême. L’amitié avec Jésus transforme la vie ; quelques soient les évènements de celle-ci, l’amitié avec Jésus est le seul chemin de bonheur possible : elle nous relève, elle nous sauve !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.