Depuis mercredi, nous sommes entrés dans le temps du Carême. Ces quarante jours, qui s’offrent à nous, sont un temps bénéfique pour tomber amoureux. Oui, le Carême est le temps des amoureux : ces jours nous sont offerts pour nous laisser renouveler dans l’amour de Dieu. La découverte de cet amour culminera dans la Semaine Sainte en faisant mémoire de la Passion et de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ.

Si Dieu nous dit son amour, nous devons aussi apprendre à dire notre amour pour Dieu. Comment ? Saint Paul, dans sa lettre aux Romains, nous dit comment exprimer notre amour pour Dieu : en professant notre foi ! En proclamant notre foi nous osons dire notre amour pour Dieu et nous obtenons le Salut ! Il n’y a pas besoin d’une grande déclaration enflammée pour exprimer cet amour. Saint Paul nous dit simplement : « Si de ta bouche, tu affirmes que Jésus est Seigneur, si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité des morts, alors tu seras sauvé. » (Romains 10,9) Et saint Paul continue : « C’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste, c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi pour parvenir au salut. » (Romains 10,10)

Le cœur, dans la bible, n’est pas que le lieu de la vie affective. Il est, dans un sens beaucoup plus large, le lieu des sentiments, le lieu des souvenirs et des idées, le lieu des projets et des décisions. Il est le centre le plus intime de nous-mêmes, là où je dialogue avec moi-même. Le cœur est la source même de ma personnalité consciente, intelligente et libre. Il est le lieu de mes choix décisifs et de l’action mystérieuse de Dieu. C’est le lieu où je rencontre Dieu.

C’est donc en mon cœur que je vais accueillir la Parole de Dieu, c’est là qu’elle va mûrir. En méditant la Parole de Dieu, je ne vais pas méditer sur des idéaux, sur des valeurs mais je vais rencontrer quelqu’un qui me dit son amour. Se nourrir de la Parole de Dieu, c’est rencontrer Dieu lui-même qui se dit en son Fils Jésus-Christ. Méditer la Parole de Dieu, s’en nourrir, c’est nourrir sa vie de la rencontre avec le Fils de Dieu, avec Jésus qui a posé un acte fort : il a donné sa vie pour moi, pour nous. Il est mort et ressuscité pour manifester la miséricorde de son Père, pour manifester l’amour de Dieu pour son peuple.

Ainsi poser un acte de foi, c’est reconnaître, adhérer au plus profond de son être, de son cœur, à Jésus lui-même. C’est reconnaître que sa vie est pour moi source de Salut, source de vie, source d’amour et que cette vie du Christ Jésus peut être la source de ma vie. En adhérant à la Parole de Dieu, je désire ajuster ma vie à cet amour que j’y découvre, j’apprends à devenir juste.

Un amour, il est bien rare que je le taise. J’ai toujours envie, d’une manière ou d’une autre, de le célébrer, de dire comment il me fait vivre, comment il me rend heureux. Il en est de même pour notre amour de Dieu, il est important de le dire, de le célébrer. Proclamer que Jésus est Seigneur, comme nous le ferrons lors de la Veillée Pascale et comme nous le faisons à chaque fois que nous disons le Credo, nous disons au monde, comment l’amour de Dieu nous fait vivre, comment il est source de Salut pour nous. Ainsi, n’ayons pas peur de proclamer notre foi à haute et intelligible voix. N’ayons pas peur de dire comment nous sommes amoureux du Christ Jésus lui-même et qu’il est pour nous le Seigneur.

Dans l’évangile de ce jour, Jésus nous montre le chemin. C’est par la Parole de Dieu proclamée qu’il met en échec le Diable. Par la Parole de Dieu, Jésus met en échec les tentations que le Diable ne cesse de nous proposer : la possession des biens, le pouvoir et la puissance. Et lors de la Semaine Sainte, nous verrons comment Jésus met en échec la tentation du découragement.

Alors, en ce temps, prenons le temps de revenir, ensemble mais aussi personnellement, à cette source de vie qu’est la Parole de Dieu. Ce n’est pas une Parole qui est au-dessus de nos forces, car, comme l’écrit Saint Paul : « Tout près de toi est la Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur. » (Romains 10,8)

Tous, nous avons l’Esprit Saint pour nous aider à comprendre, à connaître, à aimer la Parole de Dieu. N’ayons pas peur de nous en emparer : « La parole de Dieu est arbre de vie qui, de tous côtés, te présente des fruits bénis ; elle est comme ce rocher qui s’est ouvert dans le désert pour offrir à tous les hommes une boisson spirituelle. » (Saint Éphrem) « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur. » (Deutéronome 8,3) Alors faisons l’effort de nous laisser nourrir par la Parole de Dieu. Amen.

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.