Dieu est la source de ma joie !

En venant à la messe ce dimanche, comme à chaque fois que nous venons à la messe, nous sommes comme cet homme de l’Evangile qui accourt auprès de Jésus et lui demande : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » (Marc 10,17) Nous pouvons alors entendre Jésus nous interroger sur notre façon de vivre, au quotidien, la charité. C’est ce qu’il fait avec cet homme en lui rappelant les commandements : « Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commet pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » (Marc 10,19)

Cela ne semble pas trop compliqué à vivre. L’obtention de la vie éternelle ne semble pas être une réalité hors de portée. De plus, en vivant ces commandements du mieux que nous pouvons, nous ne nous en rendons peut-être pas compte mais, comme pour l’homme de l’évangile, Jésus pose sur nous son regard et il nous aime ! (Marc 10,21)

Cependant Jésus nous invite à aller plus loin. Il nous invite à vendre ces biens au profit des pauvres et à le suivre. Jésus invite son interlocuteur à se détacher de ses richesses pour partir à sa suite, pour devenir un authentique disciple. Cela est plus difficile pour cet homme car il se rend compte alors de tout ce qu’il doit quitter. Cela peut, à titre personnel, nous attrister aussi face à ce pas qu’il nous faut encore faire : nous détacher de tout ce que nous avons pour nous attacher uniquement au Christ. Il est alors nécessaire de nous en remettre entièrement à la miséricorde divine car ce qui est impossible pour l’homme ne l’est pas pour Dieu ! (Marc 10,27) Tout quitter pour Dieu, c’est recevoir au centuple !

Marcher à la suite du Christ, voilà donc l’appel que tout baptisé reçoit. C’est donc aussi la mission de l’Equipe de Conduite Pastorale. Chacun, et l’équipe dans son ensemble, doit apprendre à marcher à la suite de Jésus. C’est dans la mesure où chacun veillera à cela que la mission portera des fruits. Pour marcher à la suite de Jésus, en recevant de l’Eglise une mission, la tentation peut être grande de tomber dans l’activisme et de chercher avant tout à faire. Mais la mission de l’ECP n’est pas d’abord dans un faire mais dans un être. Il vous faut être veilleur : veiller à ce que Jésus Christ, mort et ressuscité soit annoncé et célébré, veiller à ce que chacun soit serviteur à la manière de Jésus, tout en veillant à ce que les biens de la paroisse servent à cette évangélisation ! C’est ainsi qu’avec l’aide du coordinateur vous aiderez votre curé à devenir toujours plus pasteur de la paroisse.

C’est un service qui vous est confié et non un pouvoir qui vous est donné. Vous aurez donc à cœur, personnellement et en équipe, de mettre en application les paroles du livre de la Sagesse entendue en première lecture : « J’ai prié, et le discernement m’a été donné. J’ai supplié, et l’esprit de la Sagesse est venu sur moi. » (Sagesse 7,7) Votre première mission est donc celle de la prière ! Prier pour que le Seigneur vous éclaire afin que le feu de l’Evangile brûle au cœur de la paroisse et au cœur de votre vie ! Vous avez déjà reçu l’Esprit de Sagesse au jour de votre confirmation mais suppliez sans cesse afin que celui-ci soit véritablement à l’œuvre au cœur de votre service. Faites-le avec les mots du psalmiste : « Apprends-nous la vraie mesure du nos jours : que nous cœurs pénètrent la sagesse. » (Psaume 89,12) « Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs et ta splendeur à leurs fils. Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu ! Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ; oui, consolide l’ouvrage de nos mains. » (Psaume 89,16-17)

Tout ceci prendra, bien sûr, appui sur la Parole de Dieu. Cette parole qui « est vivante, (…) énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; (…) elle juge des intentions et des pensées du cœur. » (Hébreux 4,12) « Nous aurons à lui rendre des comptes. » (Hébreux 4,13)

Pour vivre tout cela, vous pourrez compter sur le soutien de toute la communauté paroissiale qui vous entoure. C’est avec eux, et parce que chaque membre de la communauté aura le souci de s’impliquer, que toute la paroisse sera évangélisatrice et missionnaire.

Belle mission à vous ! Mais je tiens également à remercier ceux qui ont fait parti de l’ECP et qui aujourd’hui passent la main. Merci à vous pour le temps que vous avez donné à la suite du Christ, dans l’ECP. Je sais que ceux qui prennent le relai aujourd’hui peuvent compter sur votre prière et votre soutien fraternel. Un grand merci à vous.

C’est au nom de notre évêque, qu’aujourd’hui, j’envoi en mission l’Equipe de Conduite Pastorale. Ce n’est pas sans émotions que je fais cet envoi puisque c’est au cœur de cette paroisse qu’est née ma vocation sacerdotale.  Puisse encore se lever, dans cette communauté, de jeunes hommes qui aient le bonheur de répondre à l’appel du Seigneur à tout quitter pour le suivre… Ensemble, continuez à travailler pour que de telles vocations naissent parmi la communauté. C’est que du bonheur ! Amen.

Cet article a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
justo consequat. consectetur dictum Sed quis, amet,
Fermer le panneau