Pas de panique ! Si Jésus semble nous faire la revue de presse des médias d’aujourd’hui en nous parlant de guerre, de nations qui se lèveront contre d’autres nations, de tremblements de terre, de famines et d’épidémies, et même de persécutions pour notre foi en Dieu, pas de panique ! Rien de neuf sous le soleil : depuis que le monde est monde et que le diable est venu semer la confusion sur la terre, tous ces événements font partis de l’histoire. N’allons pas croire les prophètes de malheurs qui se prennent pour le Messie.

À travers son enseignement, Jésus nous laisse deux conseils, deux invitations que nous devons mettre en œuvre : le témoignage et la persévérance. « C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. » (Luc 21,19) Pour être chrétien, c’est-à-dire disciple de Jésus-Christ, il ne suffit pas de se dire : « je suis baptisé, j’ai le bon diplôme pour aller au paradis. » Il faut chercher, jour après jour, à mettre en musique la symphonie de l’Évangile dans notre vie ! Il faut être persévérant, à l’image de celui qui apprend à jouer d’un instrument de musique. Ce n’est pas du premier coup que l’on sait jouer une partition!

Il faut commencer par apprendre les rudiments de la musique et ceux de son instrument. Cela nécessite quelques connaissances et de la technique… mais aussi, de savoir, jour après jour, recommencer l’exercice jusqu’à ce que nous le maîtrisions parfaitement. Ensuite, sauf en cas de numéro de soliste, il faut apprendre à jouer la partition avec les autres. Il en est de même dans la vie chrétienne. Il faut de cette persévérance pour devenir disciple du Christ : apprendre à connaître l’enseignement de Jésus, l’Évangile, la foi de l’Église et apprendre à le mettre en œuvre au quotidien par la prière, cette relation filiale avec Dieu, et par l’amour du prochain, l’amour de l’autre. Jour après jour, malgré les chutes et les obstacles que le diable peut dresser sur notre route, il faut apprendre à se relever et continuer à avancer sur le chemin de la foi, de la rencontre avec Jésus Christ.

L’autre point auquel nous invité Jésus, dans l’évangile de ce dimanche, est celui du témoignage, du martyr ! Non pas qu’il faille rechercher une mort violente pour défendre notre foi, mais Jésus nous invite à témoigner jusqu’à la possibilité de donner notre vie en témoignage de foi, d’amour pour Lui. Ceci, nous pouvons le vivre avec confiance car Dieu veille sur chacun de nous : nous sommes dans la main de Dieu et c’est cela qui compte par dessus tout. « Pas un cheveu de votre tête sera perdu. » (Luc 21,18) Si nous nous en remettons à lui, quelque soit le témoignage à donner, Dieu nous connaît et il veille sur nous.

En ces temps plus particulièrement troublés par la guerre et le terrorisme, l’Evangile de ce dimanche nous invite à réveiller le don de notre baptême ! Regarde nos frères et sœurs chrétiens d’Orient qui, à travers les épreuves de la vie, restent fidèles au Christ ! Regarde, plus près de chez nous, le martyr du père Hamel : son attitude nous dit quelque chose de l’amour vécu du Christ ! Chrétien de France, chrétien du Ponthieu Marquenterre… il est plus que l’heure de réveiller en toi le don de ton baptême et de redécouvrir la beauté de la mise en musique de l’Evangile dans une vie !

La musique adoucit les moeurs… combien plus celle de l’Évangile et de l’amour de Dieu, Père, Fils et Saint Esprit pleinement vécue !

Je suis prêtre de l’Église Catholique, vicaire général du diocèse d'Amiens, curé de la paroisse de la Paix, délégué épiscopal à l'accompagnement des séminaristes. Je suis aussi membre de l'Institut Notre Dame de Vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.