Dieu est la source de ma joie !
4ème dimanche ordinaire

Année C

La Parole de Dieu :
  • Jérémie 1,4->(.17-19
  • Psaume 71(70)
  • 1 Corinthiens 12,31.13,1-13
  • Luc 4,21-30
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

« J’ai fait de toi un prophète… » (Jérémie 1,5) Voilà l’appel, la vocation que reçoit Jérémie. Cependant, ce n’est pas une vocation simple. Elle n’est pas acceptée facilement, reconnue par celles et ceux qui connaissent celui qui reçoit cet appel. C’est ce que Jésus nous dit : « Aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. »(Luc 4,24)

« J’ai fait de toi un prophète… »Cette vocation ne nous est pas totalement étrangère. Au jour de notre baptême, lors de l’onction de Saint Chrême, ces mots ont été prononcés sur nous : « … tu es membre du Corps du Christ et tu participes à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi. »(Rituel du baptême des petits enfants) Dieu nous appelle à participer à la mission prophétique de Jésus.

« J’ai fait de toi un prophète… »Oui, mais qu’est-ce qu’un prophète ? Le mot hébreu indiquant le prophète signifie soit « celui qui est appelé », soit« celui qui parle ». En grec, ce terme signifie : « celui qui parle devant »ou « celui qui parle pour, à la place de ». La mission du prophète n’est donc pas de prédire l’avenir. Elle est d’être un porte-voix, un porte-parole. Le prophète est un serviteur de la Parole de Dieu. Vivant de l’amour de Dieu par la prière, le prophète révèle la Parole de Dieu pour aujourd’hui et le chemin qu’elle ouvre devant nous.

Le seul et unique prophète qui soit est Jésus. Les prophètes de l’Ancien Testament ont révélé quelque chose de la figure du Christ mais c’est Jésus, et Jésus seul, qui est le véritable prophète. Il nous conduit à Dieu à travers la parole des prophètes et de la loi. Par son incarnation, par sa vie et sa passion, il assume notre condition humaine et nous ouvre un chemin vers le Père. Par le baptême, il nous rend participant de son Corps Mystique. Il fait de l’Église un peuple royal, sacerdotal et prophétique.

Jésus est le prophète car il est la Parole de Vérité. Il est le Chemin qui conduit à la Vie. « « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » »nous dit-il. (Jean 14,6-7)

« J’ai fait de toi un prophète… »Si le Père a fait de nous un prophète en nous rendant participant de la mission du Christ, quelle est cette mission prophétique que nous devons assumer ? Notre première mission est peut-être de reprendre les paroles de Jérémie et de dire : « Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit. » (Jérémie 20,7) C’est en nous laissant aimer par le Seigneur avec la confiance d’un enfant que nous pourrons être un véritable témoin du Christ. Nous nous laisserons instruire par lui en accueillant sa Parole, la laissant pénétrer dans notre vie.

Avec ces mots de Jérémie, nous pouvons aussi reprendre ceux du psaume : « Ma forteresse et mon roc, c’est toi ! Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance… »(Psaume 70,3.5) « Jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles. »(Psaume 70,17) Cela tout en laissant résonner dans notre cœur, les mots de Paul : « s’il me manque l’amour, je ne suis rien. »(1 Corinthiens 13,2).

La mission du prophète n’est pas une mission simple. Elle exige d’avoir du courage. Non pas un courage acquis à la force de la volonté, mais le courage qui vient de Dieu, qui est force de Dieu. Le courage, don de Dieu, parce que j’ai confiance en lui, parce que je m’appui sur Lui, parce qu’il est mon roc, ma forteresse… Être prophète, aujourd’hui, c’est entendre avec Jérémie : « Je fais de toi un prophète pour les nations. Ne tremble pas devant eux. Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te délivrer. »(Jérémie 1,5.17.19)

Alors comment avancer sans trembler ? Comment vivre de cette confiance sans en tirer orgueil ? En nous souvenant de ce que Paul dit aux Corinthiens : « L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. »(1 Corinthiens 13,4-7)

Si, par mon baptême, je suis appelé à participer à la mission prophétique du Christ, je n’ai pas à le vivre seul. C’est l’Église, Corps du Christ, qui reçoit cette mission. Nous serons donc prophète dans la mesure où nous le vivrons ensemble. C’est notre manière d’être, ensemble, disciples de Jésus Christ qui sera prophétique. C’est dans la manière où nous nous manifesterons les uns aux autres cet amour décrit par saint Paul que nous serons prophètes. C’est à la manière dont nous bâtirons ensemble la fraternité que nous serons prophètes. C’est à la manière de partager ensemble la Parole de Dieu que nous serons prophètes. C’est à la manière de prendre soin les uns des autres, et plus particulièrement des plus pauvres, que nous serons prophètes. C’est à la manière de prier, de célébrer ensemble que nous serons prophètes…

« J’ai fait de toi un prophète devant les nations… »nous dit Dieu… ne passons pas à côté de notre mission ! Dieu nous fait confiance… faisons-lui confiance ! Il compte sur nous pour révolutionner le monde en annonçant sa Parole ! Qu’il soit béni !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
nec non quis accumsan efficitur. facilisis
Fermer le panneau