En cette célébration du Jeudi Saint, alors que nous faisons mémoire de l’institution de l’Eucharistie par notre Seigneur Jésus Christ, l’Église nous donne d’entendre un extrait du psaume 115(116b) :

12         Comment rendrai-je au Seigneur
tout le bien qu’il m’a fait ?
13         J’élèverai la coupe du salut,
j’invoquerai le nom du Seigneur.

15         Il en coûte au Seigneur
de voir mourir les siens !
16         Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
moi, dont tu brisas les chaînes ?

17         Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce,
j’invoquerai le nom du Seigneur.
18         Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple.

Comme prêtre, en cette période de confinement, alors que tant d’entre vous ne peuvent plus venir célébrer l’Eucharistie avec la communauté rassemblée, ces paroles m’invitent à revisiter mon sacerdoce et me souvenir pourquoi je suis prêtre : élever la coupe du salut, invoquer le nom du Seigneur et rendre grâce pour vous et avec vous.

« Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? » (v.12) Ce verset nous invite à la gratitude. Celle-ci se déploie dans un double mouvement : la louange et l’action de grâce. Dans la louange, je remercie, je félicite le Seigneur pour ses bienfaits qu’il donne à tous. Dans l’action de grâce, je remercie le Seigneur pour un bienfait qu’il me donne personnellement. Prenons le temps de la gratitude. Prenons le temps de faire mémoire de l’œuvre de Dieu dans nos vies. Prenons le temps de le louer pour la création. Prenons le temps de le louer pour ce qu’il donne à l’un ou à l’autre de mes proches, de l’amour qu’ils reçoivent de lui. Prenons le temps de faire mémoire des dons que Dieu nous fait personnellement et de lui rendre grâce, lui dire merci pour cela.

Aujourd’hui, en cette fête du sacerdoce, je rends grâce au Seigneur pour ce don qu’il m’a fait. Je ne cesse d’en découvrir la grandeur et la beauté alors que j’en suis totalement indigne. Je le loue pour le don de sa grâce en chacun de vous, pour vos vies, pour ce que vous êtes. Je loue le Seigneur pour chacun de vous qui m’invitez à déployer le don de la grâce de l’ordination que le Seigneur m’a donné. En ce temps de confinement, je sais plus encore que c’est pour vous que je suis prêtre afin d’offrir, pour vous et avec vous, le sacrifice d’action de grâce.

C’est pour vous et avec vous que j’élève la coupe du salut et que j’invoque le nom du Seigneur. En ces temps si troublés, alors que vous êtes privés de l’Eucharistie, c’est avec encore plus de force et d’attention que chaque jour, j’élève la coupe du salut en célébrant l’Eucharistie. Vos vies, vos intentions, je les dépose dans la coupe pour les présenter au Seigneur, avec le pain et le vin, afin que chacun, alors qu’il ne peut vivre qu’une communion de désir, reçoive la grâce d’une communion toujours plus grande avec le Seigneur. J’élève la coupe du salut pour faire mémoire de la passion et de la résurrection du Seigneur afin que la grâce du Seigneur descende sur chacun de vous.

Avec moi, je vous invite à évoquer le nom du Seigneur et à faire monter vers lui votre louange et votre action de grâce. Là où nous sommes, tous ensemble unis dans la prière, faisons monter vers le Seigneur notre prière, cri de notre amour pour lui… lui qui, en sa passion et sa résurrection, a crié son amour pour nous. Ensemble invoquons le nom du Seigneur et manifestons-lui notre gratitude car il a brisé nos chaines, il nous a délivré des liens de la mort pour nous faire entrer dans sa vie.

Pour vous et avec vous, j’élèverai la coupe du salut afin que le Seigneur brise nos chaines et nous donne la vie, nous donne sa Vie au matin de Pâques. Ensemble, rendons grâce au Seigneur pour la vie déjà donnée et encore à venir… pour la Résurrection au matin de Pâques !

Pour vous et avec vous, j’élèverai la coupe du salut et j’invoquerai le nom du Seigneur afin qu’il répande sa grâce sur chacun de vous, sur celles et ceux qui offrent leur vie pour les autres… et qu’il nous conduise tous à la joie de la Résurrection !

coupe, eucharistie

Cet article a 2 commentaires

  1. Laurent BERNARD

    Merci de ces prières partagées, et joyeuses fêtes de Pâques

  2. Merci P. Yves.
    Si vous pouviez encourager nos prêtres (du B Faso) à communiquer comme vous, surtout par les temps qui courent…
    Joyeuses Pâques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.