L’actualité de ces jours derniers ne nous invite pas forcément à porter un regard optimiste sur la vie. La fête de ce jour apparaît alors comme le rayon de soleil printanier qui vient donner du baume au cœur. En fêtant saint Joseph, nous fêtons la bonté même !

Il est certain que nous ne connaissons pas grand chose du glorieux saint Joseph si ce n’est que c’est un homme juste, qu’il est l’époux de la Vierge Marie et de ce fait père de Jésus, bien que Marie, étant vierge, a conçu Jésus par l’œuvre de Dieu. Joseph, tout en étant de la descendance du roi David, est un humble artisan. Il exerce son art comme charpentier.

Juste, humble et courageux, voilà ce qui caractérise notre saint de ce jour. Joseph, est juste car il a à cœur de mettre en œuvre la Parole de Dieu, de s’ajuster au projet divin. Le plan de Dieu vient bousculer le projet de vie de Joseph. La maternité mystérieuse de la Vierge Marie le trouble et voilà appliquer la loi de Dieu, il décide de la répudier en secret. Cependant, la Parole de Dieu reçu en songe le fait changer de projet. Par son fiat, Joseph fait sien le plan de Dieu et accepte de remplir la mission que Dieu lui confie : être le père Jésus, c’est-à-dire prendre soin au quotidien du Fils de Dieu, lui donner une éducation, lui assurer sa subsistance mais aussi, comme tout père de protéger la vie de l’enfant. C’est ainsi que Joseph, avec Marie et Jésus connaitra l’exil loin de la patrie, en Égypte.

La fuite en Égypte face à la violence du roi Hérode fait de Joseph un homme courageux face à l’épreuve. Épreuve aussi lorsque Jésus, à douze ans est perdu à Jérusalem et que Joseph s’entend dire de la bouche de Jésus : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? » (Luc 2,49). Oui, c’est avec courage que saint Joseph a vécu cette mission que Dieu lui a confiée. (D’ailleurs face au courage dont a du faire preuve Joseph, comment peut-on penser que Joseph était un vieillard ?)

L’humilité de Joseph se contemple dans l’accomplissement de sa mission toute enveloppée de silence. « Jésus a travaillé à ses côtés. Le Fils de Dieu est caché aux hommes et seuls Marie et Joseph conservent son mystère et le vivent chaque jour: le Verbe incarné croît comme un homme à l’ombre de ses parents, mais, dans le même temps, ils demeurent, à leur tour, cachés dans le Christ, dans son mystère, en vivant leur vocation. » (Benoit XVI, 5 juillet 2010)

En confiance, en ces temps troublés, confions-nous à l’intercession de saint Joseph. Que nous exercions la paternité ou la maternité qui nous est confiée en homme juste, humble et courageux. Confions à saint Joseph tout ceux qui sont en peine dans cette responsabilité afin qu’ils trouvent les chemins de l’espérance. Amen.

Homélie pour la solennité de Saint Joseph
Les lectures de la messe, c’est ici !

Je suis prêtre de l’Église Catholique, vicaire général du diocèse d'Amiens, curé de la paroisse de la Paix, délégué épiscopal à l'accompagnement des séminaristes. Je suis aussi membre de l'Institut Notre Dame de Vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.