L’évangile de ce dimanche, la parabole des talents, est un enseignement sur la confiance : confiance de Dieu vis-à-vis de l’homme, confiance de l’homme vis-à-vis de Dieu.

A l’origine, l’être humain ne possède rien par lui-même. Il reçoit tout de Dieu. Nous sommes des serviteurs qui dépendent du maitre. Dans son amour pour nous, afin que nous puissions porter du fruit, Dieu nous confie ses biens. Il donne à chacun ce qui est juste et bon pour lui, il donne selon nos capacités.

Dans le don que nous recevons chacun, il est inutile de chercher à savoir si nous avons reçu 1, 2 ou 5 talents. Personne ne connait la grandeur de la mesure avec laquelle Dieu donne mais elle est ajustée à chacun. Il n’y a pas de cœur vide ! Inutile donc de se comparer avec l’autre car alors la jalousie l’emporte et nous paralyse ! Au contraire, prenons le temps de nous réjouir de ce que Dieu donne !

En me remettant une part de ses biens, Dieu me fait confiance. Il me demande d’en prendre soin et d’entretenir ce don. Je dois juste savoir qu’un jour il me demandera de lui rendre compte de ce que j’ai fait de ses biens.

En accueillant le don de Dieu, je suis invité à répondre à la confiance qu’il me fait. Comment ? En faisant confiance à Dieu !

Le drame du serviteur qui n’a reçu qu’un talent ne réside pas dans le fait qu’il n’a pas fait fructifier le talent reçu. Le drame de ce serviteur est qu’il ne fait pas confiance au maitre, qu’il le juge et qu’il en a peur. « Je savais que tu es un homme dur » lui dit-il (Matthieu 25,24). S’il avait été seulement paresseux, cela lui aurait été pardonné mais là, il pose un jugement sévère et sans appel sur son maitre. C’est à partir de ce jugement que le maitre le juge en retour ! Comme lui, nous serons jugés à partir du jugement même que nous portons sur Dieu !

Faire confiance à Dieu, c’est donc accueillir le don qu’il nous fait et chercher à le faire fructifier, à le faire croitre. Faire confiance à Dieu, c’est avoir foi en lui. C’est avoir l’audace de l’amour ! Cette audace de la confiance nous fait entrer dans la joie de Dieu !

Alors comment vivre cette audace de la confiance ? 3 temps pour cela :

Le premier temps est celui de la rencontre, du cœur à cœur amoureux avec Dieu, moment de prière qui nous permet d’accueillir le don de Dieu.

C’est aussi le temps de plonger dans la Parole de Dieu : là, Dieu nous donne son amour mais aussi le chemin pour le mettre en œuvre.

C’est aussi le temps de l’écoute et de la formation par l’enseignement et le témoignage de celle qui a reçu mission d’être une mère pour moi : l’Église, peuple de baptisés.

Le deuxième temps pour vivre cette audace de la confiance est celui de l’investissement, celui de l’action : l’amour concret du prochain, la mise en œuvre de cet amour par le service de l’autre, par le prendre soin de l’autre. Dieu nous aime en donnant… à son image, nous aimerons en donnant ! « Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. » (Actes 20,35)

La journée mondiale des pauvres, célébrée ce dimanche, est là pour nous le rappeler : oser risquer l’amour, oser aller vers le plus pauvre, le plus vulnérable et recevoir de lui, afin de lui permettre de faire fructifier ses talents.

Le troisième temps pour vivre cette audace de la confiance est celui du rendre compte : se remettre à nouveau devant le Seigneur, se présenter à lui et lui offrir notre travail, notre vie… peu importe de savoir comment elle a fructifié. Avec confiance, nous remettre entre les mains du Seigneur et rendre grâce pour ce qu’il est et le don qu’il nous a fait. C’est le temps d’accueillir cette parole de vie : « Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur. »(Matthieu 25,21 et 25,23) Car là est bien le but de notre vie : entrer dans la joie de Dieu.

Ainsi, avec sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, nous pourrons dire : « C’est la confiance, rien que la confiance qui nous conduit à l’amour. » (LT 197).

33ème dimanche ordinaire

Année A

la confiance
La Parole de Dieu
Autres homélies
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La publication a un commentaire

  1. J Louis Delebarre

    Merci P. Yves

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.