6h00, le réveil sonne, j’ouvre un œil. J’ai envie de le refermer bien vite quand je vois encore du ciel gris par la fenêtre et que j’entends la pluie tomber. Encore une journée maussade, à rester chez soi… mais ce n’est pas ce qui est prévu dans l’agenda de ce 14 juillet. Il faut se lever. C’est sous le regard de Dieu que commence la journée avec l’office des Laudes. Je ne peux m’empêcher de décrocher un sourire quand j’arrive au cantique de Moïse:

Écoutez, cieux, je vais parler ! Que la terre entende les paroles de ma bouche! Mon enseignement ruissellera comme la pluie, ma parole descendra comme la rosée, comme l’ondée sur la verdure, comme l’averse sur l’herbe. (Deutéronome 32,1-2)

Ah?! Toute cette pluie, c’est Dieu qui me parle? Oui, c’est un temps à rester chez soi et plutôt que de ruminer sur le mauvais temps, je peux ouvrir ma Bible et prendre le temps de la lire. Souvent, je préfère ouvrir le parapluie et m’abriter dessous pour ne pas me laisser déranger par Dieu… mais là, si je profitais du mauvais temps pour me plonger dans cette Parole d’Amour, approfondir ma foi par quelques bonnes lectures?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.