Saint Martin - église de Oisemont (80)

Saint Martin - église de Oisemont (80)L’évangile que nous venons de proclamer n’a, à première vue, rien de réjouissant. Jésus nous décrit les signes de la fin des temps à l’aide d’images plutôt effrayantes. En méditant ce texte pour notre célébration d’aujourd’hui, je n’ai pu m’empêcher de penser à nos valeureux ainés dont les noms serons égrenés dans de nombreuses communes de France et qui sont gravés dans la pierre. Ce jour est consacré à leur mémoire, et faire mémoire, c’est rendre présent toutes ces vies données car derrière chaque nom, il y a une vie, une personne.

Chacun de ceux qui ont combattu, n’ont-ils pas eu l’impression de vivre, sur le front, les signes de la fin des temps décrit par Jésus dans le texte de ce jour? Mais aussi, n’ont-ils pas espéré? N’ont-ils pas espéré des jours meilleurs?

L’espérance… c’est ce à quoi nous invite à texte de type apocalyptique comme celui que nous venons d’entendre. Si au moment de paraitre devant Dieu, nous ne pourrons pas échapper au jugement, en attendant, Jésus nous invite à une attitude toute positive: espérer! Car l’avénement final sera aussi celui du retour en gloire du Christ lui-même et c’est le jour de notre salut.

Espérer, n’est pas l’attitude utopique d’un demain ça ira mieux. L’espérance est la force par laquelle toute notre vie, tout notre être désire véritablement ce pour quoi nous sommes sur terre: louer Dieu, le servir et trouver notre accomplissement en Lui. Voilà le vrai bonheur. Voilà tout l’amour dont nous sommes capables.

Celui que nous fêtons aujourd’hui, saint Martin, vient nous rappeler que louer, servir et trouver son accomplissement en Dieu n’est pas irréalisable mais que cela est à notre portée.

Servir… sur le chemin de la foi, à la porte d’Amiens, Martin partage son manteau avec un pauvre. Et après son baptême, célébré quelques temps après cet évènement, Martin n’aura de cesse de chercher à servir les pauvres à la manière du Christ… humblement. Mais c’est là le chemin de la paix.

Louer Dieu… devenu évêque de Tours, Martin regroupe autour de lui des compagnons désireux de vivre en hommes de prière, heureux de témoigner de l’Évangile… pauvrement et humblement. Mais c’est là le chemin de la paix.

Oui, c’est en servant, célébrant et annonçant Jésus Christ que Martin à trouver le bonheur et la paix. C’est parce qu’il a su regarder le monde dans lequel nous vivons avec un oeil neuf et y découvrir à chaque instant sa beauté que Martin a trouvé l’accomplissement de sa vie en Dieu.

Puissions-nous, dans notre monde en crise, revoir nos priorités et redonner de l’importance à ce qui en a le plus: sachons nous mettre au service les uns des autres et louer Dieu dans la beauté de ses ouvres en nous laissant humblement transformer par sa parole. Qu’à travers les épreuves et les joies de cette vie, saint Martin nous aide à vivre, humblement, le don total de nous même dans le service des autres et de Dieu. C’est là le chemin de la paix. C’est là le chemin de la joie. Amen.

Homélie pour le 11 novembre – Saint Martin

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.