Et le dernier mot fut un cri ! «Jésus, poussant un grand cri, expirât.»  (Marc 15,37) En ce dimanche, qui nous ouvre sur la belle et grande Semaine Sainte, nous nous trouvons devant le Mystère du dernier mot de Dieu à l’humanité: la Croix.

Cette croix, qui se dresse devant nous, nous invite à une réponse. Cette dernière parole que Dieu a prononcé, c’est Jésus. Et Jésus est mort sur la Croix. Dans le Christ Jésus, Dieu prend sur lui la souffrance, le néant de l’homme. Dieu est descendu au plus bas et s’est remis entièrement entre nos mains. Il n’a plus rien à nous donner. Il nous a tout donné!

Aujourd’hui, nous sommes face à cette Parole de Dieu. Et cette dernière nous révèle que la Création du monde à pour origine la Passion de Dieu pour l’homme. Cette Passion est éternelle en son Fils. En Lui, dès avant la création du monde, Dieu est pour nous. Il nous donne jusqu’à son propre Fils pour nous révéler son amour de Père: tout est pour nous jusqu’à notre liberté de pouvoir aimer comme lui, de pouvoir rendre amour pour amour.

Aussi, pouvons-nous nous poser la question de notre réponse à cet amour de Dieu. Nous sommes venus avec des rameaux pour l’acclamer, pour dire au monde que nous reconnaissons en Jésus notre Roi et notre Sauveur. Ces rameaux, sont-ils uniquement pour accrocher à nos crucifix? Cela fait toujours joli? Mais ils ne sont pas là pour décorer uniquement nos tombes et nos maisons. Ces rameaux sont l’expression de notre réponse à l’amour de Dieu. Ils sont le signe visible de mon engagement dans l’annonce de la Bonne Nouvelle et donc de ma participation à la vie de l’Eglise. Ils sont le signe visible de mon engagement comme chrétien au coeur de la société à louer le Seigneur en toutes choses et du don de moi-même au service de Dieu.

Aujourd’hui, la Croix du Christ ne peut pas nous laisser indifférent. Elle nous invite à une véritable réponse d’amour à l’amour de Dieu qui s’est totalement donné à nous, jusqu’au coeur de nos souffrances.

Mon Dieu, comme tu t’es donné à moi et à toute l’humanité, je m’offre à toi pour t’aimer chaque jour et te servir en toute chose. Amen.

Homélie pour le dimanche des Rameaux et de la Passion – année B

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.