photos-alliances-mariage-35Chers fiancés, alors que vous vous préparez à vivre ce bel engagement du mariage, nous sommes heureux de vous accueillir au coeur même de cette messe qui est une étape dans la préparation votre mariage. Nous n’avons pas choisi les lectures de ce dimanche, elles nous sont données par la divine Providence et l’Église qui est une mère pour nous. Mais c’est un véritable clin Dieu que les lectures de ce dimanche nous parlent de mariage et d’amour.

Avant d’aller plus loin dans la découverte de ces textes, laissez moi vous dire merci pour votre espérance. Quelle espérance?

L’espérance d’oser librement vous donner l’un à l’autre dans le mariage! L’espérance d’oser recevoir l’autre comme époux ou épouse dans la fidélité pour toute votre vie! L’espérance de prendre l’engagement à ce que l’autre devienne père ou mère, dans le chemin d’une fécondité toujours nouvelle! L’espérance d’oser s’engager sur ce chemin de l’amour! Oui, en choisissant de vous marier à l’église, vous osez dire publiquement cette espérance!

Pour vivre de cette espérance, laissez-vous habiter chaque jour par ce commandement que Jésus nous a livré dans l’Évangile: «Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.» (Jean 13,34)

De quel amour s’agit-il? Dans notre monde contemporain, la signification du mot ‘amour’ est réduite à un sentiment de douce bonté ou à une passion sensuelle. L’amour que nous invite à vivre Jésus dépasse la sensibilité, la sensualité et le sentiment. Cet amour est un véritable don de soi, comme celui que Jésus lui-même a vécu en acceptant de donner sa vie… jusqu’à mourir sur la Croix. Impossible sommes-nous tentés de répondre. Oui, impossible si nous comptons sur nos propres forces car nous sommes faibles et limités. «Il y a toujours en nous une résistance à l’amour et dans notre existence, il y a tant de difficultés qui provoquent des divisions, du ressentiment et des rancœurs. Mais le Seigneur nous a promis d’être présent dans notre vie, en nous rendant aptes à cet amour généreux et total, qui sait vaincre tous les obstacles, même ceux qui sont dans nos propres cœurs. Si nous sommes unis au Christ, nous pouvons vraiment aimer de cette manière. Aimer les autres comme Jésus nous a aimés n’est possible qu’avec cette force qui nous est communiquée dans la relation avec Lui» (Benoit XVI, homélie du 2 mai 2010). Cette force vous est communiqué dans le sacrement au jour de la célébration de votre mariage mais aussi à chaque fois que vous venez nourrir celui-ci dans l’Eucharistie, «où devient présent de manière réelle son sacrifice d’amour qui engendre l’amour.» (Ibid.)

Cet amour est possible. C’est bien parce que vous croyez que cela l’est que vous décidez de vous engager. Alors laissez place en votre vie à Celui qui est la force de cet amour, de votre amour: Dieu lui-même. En choisissant de vivre votre engagement à l’église, en Église, vous ouvrez la porte à la présence de Dieu en votre vie de couple. Que votre couple, votre foyer soit «la demeure de Dieu avec les hommes» (Apocalypse 21,3) ainsi il demeurera avec vous et vous serez son peuple; ainsi votre couple, votre famille sera «la fiancée parée pour son époux» (Apocalypse 21,2) qu’est Dieu lui-même et qui fait notre joie.

Aimer, c’est donner et se donner. Aimer, c’est pardonner. Aimer, c’est recevoir l’autre comme don de Dieu. Aimer, c’est accueillir le Christ et apprendre à aimer comme Lui afin qu’il fasse «toutes choses nouvelles» (Apocalypse 21,5) en nos vies même quand tout semble devenir difficile voir impossible. Aimer, c’est espérer avec foi.

Chers fiancés, sachez que la communauté paroissiale vous accompagne de sa prière et de sa présence sur ce beau chemin que vous choisissez d’emprunter. Vous serez toujours chez vous au coeur de cette communauté. C’est aussi la votre. Venez sans peur lui dire votre joie d’aimer et d’être aimer, cela fortifiera aussi votre propre amour. Merci pour votre espérance. Amen.

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.