Dans quelques instants, nous redirons ensemble la foi de l’Église. Nous y professerons ce que nous célébrons aujourd’hui: l’Ascension de Jésus. Jésus «est monté au ciel. Il est assis à la droite du Père.» Qu’est-ce que cela signifie? Quelles sont les conséquences pour notre vie?

L’Ascension de Jésus est relatée dans l’évangile et la première lecture que nous venons de lire. A la fin de l’évangile selon saint Luc, nous avons entendu: «Tandis qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et fut emporté au ciel.» (Luc 24,56) Dans la lecture des Actes des Apôtres, écrit par le même saint Luc, nous avons lu: «Après ces paroles, ils le virent s’élever et disparaitre à leurs yeux dans une nuée.» (Actes 1,9)

Dans l’évangile, nous pouvons noter le geste sacerdotal opéré par Jésus: il bénit ses disciples tandis qu’il s’élève dans les cieux. Face à ce geste, les disciples expriment surement leur foi: ils se prosternent, c’est-à-dire qu’ils s’agenouillent en baissant la tête. Par ce geste, Jésus nous livre quelque chose d’important, qu’a développé l’épitre aux Hébreux proclamée ce jour: «Jésus est le prêtre unique et éternel qui avec sa passion est passé par la mort et le sépulcre, qui est ressuscité et qui est monté au Ciel; il est auprès de Dieu le Père, où il intercède pour toujours en notre faveur (cf. He 9, 24)» (Pape François, audience du 17 avril 2013)

Avec cet évènement de l’Ascension, Jésus «est entré dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu.» (Hébreux 9,24) Dans sa catéchèse du 17 avril dernier, le pape François commente ceci en nous disant que Jésus est notre avocat auprès du Père. Voici ce qu’il dit: «Quand quelqu’un est appelé chez le juge ou passe en procès, la première chose qu’il fait est de chercher un avocat pour qu’il le défende. Nous, nous en avons un qui nous défend toujours, il nous défend des menaces du diable, il nous défend de nous-mêmes, de nos péchés! (…) n’ayons pas peur d’aller à Lui pour demander pardon, pour demander sa bénédiction, pour demander miséricorde! Il nous pardonne toujours, il est notre avocat : il nous défend toujours!» (Audience du 17 avril 2013)

Pour notre chemin de foi, le Saint Père définit alors l’Ascension de notre Seigneur Jésus Christ avec ces mots: «dans le Christ, vrai Dieu et vrai homme, notre humanité a été conduite auprès de Dieu; Il nous a ouvert le passage; Il est comme un chef de cordée quand on escalade une montagne, qui est arrivé au sommet et qui nous guide à Lui en nous conduisant à Dieu. Si nous lui confions notre vie, si nous nous laissons guider par Lui nous sommes certains d’être entre des mains sûres, entre les mains de notre sauveur, de notre avocat.» (Ibid.)

Après que Jésus fut élevé au ciel, saint Luc rapporte que les disciples retournent à Jérusalem «remplis de joie» (Luc 24,52). Cette attitude peut nous étonner: quand nous sommes séparés de quelqu’un que nous aimons bien, surtout au moment de la mort, il y a en nous une tristesse naturelle: nous ne verrons plus son visage, nous n’entendrons plus sa voix, nous ne jouirons plus de son affection, de sa présence… Alors pourquoi les Apôtres sont-ils dans la joie? «Avec le regard de la foi, ils comprennent que, bien que soustrait à leurs yeux, Jésus reste pour toujours avec eux, il ne les abandonne pas et, dans la gloire du Père, il les soutient, les conduit et intercède pour eux.» (Pape François, Audience du 17 avril 2013)

Le pape François conclue sa catéchèse du 17 avril comme ceci: «l’Ascension n’indique pas l’absence de Jésus, mais nous dit qu’il est vivant au milieu de nous de manière nouvelle; il n’est plus dans un lieu précis du monde comme il l’était avant l’Ascension; à présent, il est dans la Seigneurie de Dieu, présent en tout lieu et en tout temps, proche de chacun de nous. Dans notre vie, nous ne sommes jamais seuls: nous avons cet avocat qui nous attend, qui nous défend. Nous ne sommes jamais seuls: le Seigneur crucifié et ressuscité nous guide.» (Ibid.) Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.