Chers enfants, c’est une joie pour toute la communauté chrétienne qui vous entoure de vous accueillir pour ce temps fort sur le chemin vers votre première communion.

L’Eucharistie est le plus bel évènement que peuvent vivre les chrétiens. C’est le plus important. Pourquoi? Nous venons vivre une rencontre. Dans l’Eucharistie, nous rencontrons réellement le Christ, nous rencontrons Dieu. Dans cette rencontre, nous dialoguons avec le Seigneur. Dieu nous adresse, en premier, une Parole. Cette Parole, ce sont les textes que nous venons d’entendre.

Aujourd’hui, la Parole de Dieu nous parle des commandements, de la loi. Souvent, nous n’aimons pas entendre parler de commandements, de loi. Ces termes ont souvent une connotation négative qui vient contraindre notre liberté. Pourtant, la loi, les commandements que Dieu nous propose devraient être source de joie pour nous. Ils sont source de vie! Ils sont source de joie! Les commandements de Dieu sont là pour élargir l’espace de notre liberté. Ils sont un appel à aimer Dieu, aimer notre prochain!

Si ce que Jésus nous propose de vivre dans l’évangile nous semble exigent, ce qu’il demande n’est qu’une exigence de l’amour. Jésus ne nous invite jamais à nous contenter de peu. Il nous appelle toujours à vivre quelque chose de plus grand, de plus beau.

Il y a quelques instants, je vous ai dit que la messe est un dialogue avec le Seigneur. À ce que nous demande Jésus, dans les textes de la Bible que nous avons lu, nous allons répondre. Puisque nous sommes ici, c’est que nous avons envie d’avancer sur le chemin que nous propose Jésus. Le premier temps de notre réponse va donc de proclamer notre foi, la foi de l’Eglise. Nous allons faire notre profession de foi! Puis avec confiance, nous allons présenter nos prières pour celles et ceux qui nous entourent, c’est la prière universelle.

Le troisième temps de notre dialogue avec Dieu va être de lui offrir ce qui fait notre vie, notre travail. Cela passe par la quête: l’argent que nous mettons est une partie de notre travail. Ce travail, nous en offrons une part au Seigneur. C’est aussi tout le sens du pain et du vin qui sont apportés sur l’autel.

Et Dieu va répondre à l’offrande, au don que nous lui faisons. Par les paroles de la consécration, il va faire que le pain et le vin vont devenir le corps et le sang de Jésus, que nous recevrons à la communion. Dieu va se donner à nous pour que notre capacité à aimer grandisse, pour que nous ressemblions toujours plus à Jésus. Nous ne communions pas parce que nous sommes les meilleurs, nous venons communier parce que Jésus se donne à nous pour que nous puissions toujours mieux aimer, pour que nous puissions toujours plus nous rapprocher de Dieu. C’est pour cela qu’il est important de se préparer à la Communion.

Alors nous allons maintenant prendre quelques instants de silence pour préparer notre réponse à la Parole de Dieu, pour dire au Seigneur notre désir de l’accueillir en notre vie, en notre cœur. Nous allons lui ouvrir notre cœur pour lui dire un beau « oui Seigneur, je désire te recevoir pour que tu fortifies ma foi et fasse grandir mon amour pour toi et pour les autres ». Amen.

Homélie pour le 6ème dimanche ordinaire – Année A

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.