Homélie pour le 5ème dimanche de carême - Année B

"Nous voudrions voir Jésus" (Jean 12,21)

Envoi en mission de l’Équipe de Conduite Pastorale de la paroisse de la Visitation en Val de Nièvre

La Parole de Dieu

Jérémie 31,31-34
Psaume 51(50)
Hébreux 5,7-9
Jean 12,20-33

Lire les textes

« Nous voudrions voir Jésus. » (Jean 12,21) Cette demande de quelques Grecs (des juifs de la diaspora) montés à Jérusalem pour la Pâque vient éclairer l’envoi en mission de l’Équipe de Conduite Pastorale de la paroisse.

Comment ces grecs ont-ils entendu parler de Jésus ? Ont-ils été témoins d’une exhortation de Jésus à la foule ? Ont-ils entendu le récit d’une guérison ? Ont-ils entendu des témoignages sur Jésus ? Le récit de l’évangile ne nous dit rien. Ils veulent voir Jésus c’est-à-dire le rencontrer, lui parler et ainsi faire sa connaissance.

Comment faire pour faire connaissance avec Jésus ? Rien de plus simple ! On s’adresse à un de ses disciples. Philippe, le disciple interpelé s’adresse à son tour à André, le premier des disciples dans l’évangile de Jean. André a rencontré Jésus et l’a suivi grâce au témoignage de Jean le Baptiste. Cette rencontre avec Jésus peut nous paraitre complexe mais elle est riche d’enseignement pour nous.

En effet, ce n’est jamais seul que je peux vivre une rencontre authentique avec le Christ. Cette rencontre passe toujours par la médiation des disciples, par la médiation de la communauté et donc de l’Église.

Ce matin, nous sommes venus pour des raisons diverses et variées. La première est peut-être notre désir de voir Jésus. Pour cela, nous avons rejoints la communauté des disciples du Christ afin qu’ils nous permettent une rencontre avec Lui. Peut-être avons-nous reçu la demande de quelqu’un qui désire voir le Christ et nous sommes venus trouver les autres disciples pour conduire cette personne au Christ… Le motif commun qui nous rassemble est de vivre une rencontre avec le Christ alors que chacun d’entre nous a entendu parler du Christ d’une façon qui lui est propre, unique !

Ainsi se dégage la mission de chacun d’entre nous et de la communauté paroissiale dans son ensemble. Nous n’avons pas d’autre mission que de conduire au Christ. Nous n’avons pas d’autre mission que de permettre à chacun de faire, de vivre une rencontre authentique du Christ. Pour cela, il ne s’agit pas de faire des choses. Il ne s’agit pas d’organiser des choses. La seule question qui doit nous préoccuper est de devenir disciple du Christ pour conduire au Christ.

Comment devenir disciple du Christ ? En nous mettant à son école par la méditation et le partage de la Parole de Dieu, par une vie sacramentelle forte, par le service des autres. Cela n’est pas d’abord des missions à porter où il faut faire des choses. C’est avant tout une mission à vivre ! Ma vie doit être annonce du Christ mort et ressuscité. Ma vie doit être célébration du Christ mort et ressuscité. Ma vie doit être service à la manière du Christ. Ma vie ne doit pas être l’une ou l’autre, elle doit être les trois en même temps !

Cette exigence de la vie du disciple n’est pas la rencontre avec un « Jésus bisounours » ! Cette exigence, Jésus nous la rappelle dans l’évangile : « Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. » (Jean 12,26) Ainsi, quand Jésus annonce la Bonne Nouvelle, j’annonce la Bonne Nouvelle. Quand Jésus soulage, guérir, relève les malades, les estropiés et les boiteux, je soulage, soigne et relève les malades, les estropiés et les boiteux. Quand Jésus part à l’écart pour prier son Père, je pars à l’écart pour prier le Père. Quand Jésus s’offre à son Père et au monde lors de son dernier repas et sur la Croix, je m’offre, au cœur de l’Eucharistie, au Père et au monde… C’est ainsi que nous découvrirons ce qu’aimer veut dire car nous le recevrons du Père lui-même : « Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. » (Jean 12,26) nous dit Jésus. Comment le Père peut nous honorer si ce n’est par un surplus d’amour ?

Cette mission de conduire au Christ en faisant que note vie soit annonce, célébration et service est notre mission commune à tous ici présent. Par notre baptême, nous sommes configurés au Christ et nous participons à sa mission sacerdotale, prophétique et royale. Cependant, afin de nous aider à la vivre concrètement, l’Église, par la médiation de l’évêque, envoi en mission cinq d’entre vous. Autour de votre curé, qui a reçu, par l’ordination, la mission de conduire tout homme et toute femme au Christ, l’Équipe de Conduite Pastorale est ce premier laboratoire où se vit la rencontre avec le Christ et la mission qui découle de cette rencontre.

Chers membres de l’Équipe de Conduite Pastorale, votre seule préoccupation doit être la rencontre avec le Christ : votre rencontre personnelle, votre rencontre en équipe et la rencontre de toute la paroisse avec Lui. Et vous, paroissiens, n’ayez pas d’autre question à poser à l’ECP que celle des grecs : « Nous voudrions voir Jésus. » Toute notre vie est là : rencontrer le Christ et permettre à celles et ceux qui ne le connaissent pas encore de le connaitre ! Il y a de quoi combler toute une vie ! Belle mission à chacun !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.