Entrer, sortir, sortir, entrer… il y a du mouvement dans cet évangile ! Mais la vie chrétienne, c’est cela : être en mouvement !

Le premier mouvement est celui d’entrer dans la bergerie. Nous y sommes entrés par notre baptême. Aujourd’hui, par votre profession de foi, vous marquez votre accord pour faire partie du troupeau de brebis appartenant au Christ Jésus. Cet accord vous le marquez après avoir commencé à vous approprier ce que vos parents, vos parrains et marraines vous ont offert au jour de votre baptême : la foi. Par l’accompagnement qu’ils vous ont offert ensuite : grâce à l’éducation chrétienne qu’ils vous ont donnés en famille, grâce à la catéchèse, vous avez appris à reconnaître la voix de ce bon berger qu’est Jésus Christ. Aujourd’hui, vous entendez Jésus lui-même vous demander : « Veux-tu me suivre ? Acceptes-tu de te laisser conduire par moi ? » En disant : « Je crois », vous acceptez que Jésus soit celui qui va conduire votre vie.

C’est là qu’est le deuxième mouvement de cet évangile. Jésus va alors nous faire sortir de la bergerie pour nous conduire sur de verts pâturages. Jésus veut nous conduire vers ce qui est bon pour nous ! Il veut nous conduire vers ce qui est nourrissant, fortifiant pour notre vie ! Il nous dit : « Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »  (Jean 10,10) Vais-je accepter qu’il conduise ma vie ? Vais-je accepter d’écouter sa voix ?

Jésus nous promet tellement de belles choses qu’il serait idiot de rester enfermer dans la bergerie et manger uniquement la réserve de foin engrangée par quelques petites années de catéchèse ! Avec le temps, celui-ci va s’appauvrir et devenir immangeable ! Après nous avoir fait découvrir l’importance de la bergerie, après avoir apprivoisé le reste du troupeau en ayant fait sa connaissance, avec toute l’Eglise, j’écoute la voix de Jésus qui nous invite à sortir. Alors n’ayons pas peur de nous mettre en route derrière Jésus ! Il ne nous demande pas d’agir bêtement comme des moutons ! Il nous invite à écouter sa voix, c’est-à-dire : apprendre, à la lumière de l’Evangile, de la Parole de Dieu, comment conduire ma vie ? Comment poser des choix qui vont être source de vie pour nous ?

Accepter de se mettre à l’écoute de l’Evangile pour éclairer mes décisions, mes choix de vie – que ce soit du bulletin de vote que je vais déposer dans l’urne à un choix de vie plus radical à la suite du Christ comme le mariage, la vie consacrée ou le sacerdoce… écouter la voix du berger qu’est Jésus, c’est vivre l’Evangile à la main pour éclairer le chemin qui s’ouvre devant moi.

Comment être sûr de ne pas me tromper ? Je ne suis pas seul sur ce chemin. C’est ensemble que nous avançons ! Il peut être exigeant, avec des embuches, des difficultés… les verts pâturages sur lesquels veut me conduire Jésus, la vie qu’il veut me donner, en abondance, est bien souvent faite de dépassement de soi, de don de soi. Ceux-ci sont toujours, à terme, une source de joie ! Le Seigneur veut mon bonheur ! Il ne m’appelle pas à autre chose qu’à vivre les béatitudes !

Qu’est-ce qui peut nous aider à écouter la voix du Seigneur ? Le partage avec d’autres sur ce que je vis, sur la Parole de Dieu, la prière, donner du temps aux autres… tout ceci nourrit sur les verts pâturages que le Christ nous offre : les sacrements ! Il nous a donné le baptême mais il ne cesse de nous nourrir par l’Eucharistie, de nous fortifier par le sacrement de la confirmation, par celui de la réconciliation… mais aussi par le sacrement du mariage ou celui de l’ordination…

Soyez en sûr : Jésus t’appelle. Il t’appelle par ton nom pour que tu marches à sa suite et que tu aies la vie ! A quoi Jésus t’appelle-t-il ? Prends le temps d’y réfléchir… Jésus veut ton bonheur.

Sur ce chemin, je ne suis pas seul. Dans sa grande bonté, Jésus appelle certains d’entre nous à se mettre au service du peuple de Dieu, au service du monde, pour qu’ils soient signes de la présence de Jésus au milieu de nous, qu’ils soient les bergers qui nous conduisent vers le Christ, qui nous apprennent à reconnaître la voix du Christ pour que nous puissions le suivre sans crainte. Ces hommes, ce sont les évêques et avec eux les prêtres. Prions pour eux ! Qu’ils soient des bergers à l’image du seul et unique berger : Jésus ! Prions pour ceux que Jésus appelle à cette belle mission : qu’ils soient fidèles à l’Evangile et sachent nous indiquer les chemins des verts pâturages que Jésus veut nous offrir ! Prions pour que notre communauté, nos familles sachent éveiller, encourager, soutenir ceux par qui le Christ veut nous offrir sa vie en les appelant au bonheur en devenant prêtre !

Prions pour celles et ceux, qui, en consacrant leur vie au Christ dans le célibat consacré, soient des guides pour chacun de nous afin que nous apprenions, comme eux, à nous laisser guider par le Christ sur le chemin de la Vie. Amen.

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire