La vie éternelle, c’est quoi ? Bien souvent nous pensons à la vie au Ciel, la vie après la mort… or dans l’évangile que nous venons d’entendre, Jésus nous a donné la réponse ! Il nous a dit : « la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » (Jean 17,3) La vie éternelle, c’est connaître Dieu ! C’est connaître Jésus ! Finies les crèmes anti-âge ! Finis les liftings et autres ravalements de façade en tous genres ! Pour avoir la vie éternelle, je n’ai qu’à me lancer dans l’aventure avec Dieu, dans l’aventure avec le Christ et faire sa connaissance. Mais qu’est-ce que connaître Dieu et connaître Jésus ? Ce n’est pas seulement un savoir sur lui ! Ce n’est pas seulement un démarche intellectuelle ! C’est une aventure qui engage tout mon être, toute ma personne avec son intelligence, ses sens, son affectivité, son cœur… Cette aventure commence au baptême !

Oui, c’est au baptême que je reçois la vie éternelle. Comment ? Au baptême, je suis plongé dans la mort et la résurrection du Christ Jésus. Cette plongée me fait participer à la vie de Jésus par la grâce que me donne le Père. Dieu nous fait un don : il nous donne de participer à la vie de Jésus. Pour prendre une comparaison, nous pourrions dire que nous sommes comme un téléphone portable et au baptême, Dieu installe la carte SIM qui nous permet d’être connecté au réseau… avec le gros avantage, c’est que le réseau du bon Dieu marche à merveille, on capte de partout et dans toutes les situations. Si je capte pas, c’est que je me suis mis en mode avion ou que je me suis mis sur off !

Au baptême, Dieu me donne la vie éternelle. Il me donne la possibilité de le connaître, de l’aimer. Comment ? En devenant disciple de Jésus ! Devenir disciple de Jésus, c’est apprendre à le connaître, apprendre à l’aimer, apprendre à penser comme lui, à regarder comme lui, à aimer comme lui. Cela n’efface pas notre personnalité mais cela la déploie, lui donne de l’épaisseur, de la consistance… et c’est l’histoire de toute une vie !

Cette connaissance de Dieu se réalise aussi dans une deuxième étape. Pour mieux le connaître, mieux l’aimer, Dieu nous permet de communier à la vie de son Fils Jésus. C’est ce que nous faisons à chaque Eucharistie, à chaque messe. Il nous nourrit du Corps de son Fils, il nous donne sa vie pour qu’elle soit en nous et qu’une intimité plus grande entre Lui et nous existe.

Mais cette connaissance, Dieu la veut toujours plus grande, toujours plus belle car elle est la source de notre bonheur. Pour cela, il n’a pas fini. Il veut encore nous faire un don ! Celui de l’Esprit Saint ! Son Esprit, son souffle de vie est le vent qui nous permet d’avancer. Le sacrement de la Confirmation nous apprend à déployer les voiles du bateau de notre vie pour que nous soyons capables de capter ce vent, ce souffle pour avoir plus d’énergie pour avancer dans la vie.

Connaître Dieu et son Fils Jésus Christ est la plus belle aventure, la plus belle chose qui puisse arriver à notre vie. Tout cela, Dieu nous le donne… mais il ne nous l’impose pas ! Il attend notre « oui » pour se livrer totalement à nous. Il attend que nous fassions cet effort… mais cet effort vaut le coup. Cet effort est toujours gagnant…

Aujourd’hui, l’un de vous est baptisé. Merci à lui de nous rappeler notre propre Baptêmes. Aujourd’hui, vous faites votre première des Communions Eucharistiques… vous recevez de Dieu de quoi fortifier, nourrir outre relation avec Lui… je souhaiterai vous dire que la source du bonheur est là. Un jour, j’ai mis le téléphone de ma vie sur le mode « avion »… j’ai beaucoup moins biens capté le signal d’amour que Dieu émettait et cela n’a pas fait mon bonheur mais depuis que je me suis remis sur le réseau, quels que soient les évènements de la vie, je n’ai de cesse de découvrir comment Dieu fait croître mon bonheur ! Alors, qui que tu sois, si tu as la tentation de passer en mode « avion », si tu as l’impression qu’il n’y a plus beaucoup de batterie… connecte toi à l’essentiel ! Souviens-toi que Dieu t’a donné la vie éternelle, il t’a donné de le connaître, c’est-à-dire d’établir avec Lui une véritable relation amoureuse. Laisse-toi aimer… et tu aimeras toujours plus ! Entre dans l’aventure avec les autres chrétiens, tu n’es as au bout des surprises d’amour que Dieu te réserve ! Amen.

Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

0 réponse pour “Pâques 7 – Année A”

  • Encore une homélie que je recommande de lire et relire !! J’aime son « style » que tous les jeunes apprécieront, car elle est écrite avec leurs mots : un langage qu’ils comprennent mieux que des phrases solennelles et emphatiques qu’ils n’écoutent même pas !!! Bravo, Père Yves, c’est « tout bon » On a vraiment envie d’entrer dans l’Amour de Jésus !
    Anita

Laisser un commentaire