Dieu est la source de ma joie !

Affiche de SkyfallSi les feuilles mortes se ramassent à la pelle… alors que l’automne pointe le bout de son nez, nous avons la chance, aujourd’hui, de voir un arbre porter ses plus belles feuilles! Les enfants de la catéchèse ont inscrit, sur chacune des feuilles, les noms de quelques saints que nous fêtons aujourd’hui. Ils ont inscrits les noms des saints dont ils portent le nom. Nous pourrions l’embellir d’encore beaucoup d’autres noms, des noms de cette «foule immense, que nul ne peut dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues.» (Apocalypse 7,9)

Et nous sommes invités à embellir cette cours céleste de nos propres personnes, de nos propres vies. Chacun de nous est appelé à devenir un saint. Comment? Pour préparer ces feuilles d’arbre où vous avez écrit le nom de votre saint, vous avez pris le temps de découvrir la vie de ce dernier. Et bien, je voudrais vous donner ce conseil: pour devenir un saint, prenez pour ami un saint, que ce soit celui dont vous portez le nom ou un autre que vous aimez bien. Etudiez et méditez sur l’aboutissement de la vie qu’il a mené, comment il est arrivé à cette plénitude de vie, à ce bonheur. Et surtout, imitez sa foi en Dieu.

«La sainteté n’est pas un luxe pour quelques hommes, c’est tout simplement un devoir pour toi et moi», nous dit la bienheureuse Mère Teresa.En effet, par notre baptême, nous avons reçu cette grâce, ce don particulier de la sainteté. Avec l’aide de Dieu, il nous faut tout faire pour la conserver et l’achever, la faire grandir par toute notre vie. Le but de notre vie est de nous unir à Dieu dans l’amour, d’apprendre à vivre en conformité avec les désirs de Dieu. Le saint est celui qui permet à Dieu «de vivre sa vie en nous.» (Bienheureuse Mère Teresa). Au soir de ma vie, je pourrai dire si celle-ci est réussie dans la mesure où j’aurai cherché à vivre une vie en union avec Dieu. Pour cela, «le Seigneur ne nous demande pas de grandes actions, mais que simplement nous nous donnions à lui et le remercions. Il n’a pas besoin de nos oeuvres, mais uniquement de notre amour.» (Ste Thérèse de l’Enfant Jésus).

Les saints viennent nous montrer «la beauté de l’Évangile et de la communion dans le Christ» (Benoit XVI, homélie du 7 octobre 2012). Ils nous invitent «à vivre dans la joie de la foi, de l’espérance et de la charité, à redécouvrir le ‘goût’ de la Parole de Dieu et des sacrements.» (Benoit XVI, homélie du 7 octobre 2012). Les saints nous invitent à une rencontre quotidienne avec le Seigneur: par la prière, par l’eucharistie, la messe du dimanche. Les saints nous invitent à avoir la simplicité d’une confiance d’enfant vis à vis de Dieu et à accueillir, à chaque instant de nos vies, sa miséricorde, son amour.

Devenir un saint n’est pas hors de notre portée. C’est un chalenge que chacun de nous peut réussir car la sainteté est enfouie au fond de notre être. Ouvrons simplement les portes de notre coeur pour la laisser jaillir en nous… et nous trouverons le bonheur que nous cherchons tant. Car le bonheur ne dépend pas de circonstances ou d’évènements que nous ne maitrisons pas. Le bonheur ne dépend que de l’orientation de notre coeur. Le bonheur ne se trouve et nous comble que quand nous sommes tournés vers Dieu.

Ce bonheur, les saints l’ont trouvé même au milieu des épreuves en étant animés par ce désir infini: seul Dieu peut les combler. Pour cela, ils ont espéré Dieu avec un coeur de pauvre. Ils ont choisi la douceur plutôt que la domination. Ils ont chois de désarmer la violence par la paix. Ils ont pleuré devant l’emprise du péché et ils l’ont vaincu par la miséricorde. Ils ont vu le Christ dans leur frère en ayant un regard pur et limpide.

Mes enfants, n’attendez pas Toussaint et Rameaux pour accueillir cette joie, ce bonheur. Venez puiser à la fontaine de l’Eucharistie chaque dimanche. Venez, venons tous puiser à la fontaine du village qu’est la paroisse, pour vous abreuver de la joie de l’Évangile. Ainsi, quand on nous demandera quel est notre hobby, notre passion, nous pourrons, comme James Bond dans Skyfall, répondre: «la résurrection» car nous saurons que notre joie, notre bonheur vient de cette vie donnée par le Christ. Nous saurons que le bonheur qui nous envahi chaque instant un peu plus, quelque soit les évènements de la vie, vient de l’amour de Dieu qui jaillit du fond de notre coeur, vient de l’Évangile que nous accueillons en Église. Ainsi nous serons visage du Christ pour nos contemporains, ainsi nous serons la joie de tous les saints que nous fêtons aujourd’hui.

La sainteté est un permis de vivre… avec un simple zéro en guise d’auréole. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
accumsan sed commodo commodo facilisis libero dictum id ipsum ante.
Fermer le panneau