Dieu est la source de ma joie !
24e dimanche ordinaire

Année C

La Parole de Dieu :
  • Exode 32, 7-11.13-14
  • Psaume 50(51)
  • 1 Timothée 1,12-17
  • Luc 15,1-32
Autres homélies :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ils « venaient tous à Jésus pour l’écouter. »(Luc 15,1) Dès les premiers mots de l’évangile de ce dimanche, nous avons un beau programme pastoral à mettre en œuvre ! Celui-ci est relativement simple : que tout homme et toute femme puisse venir auprès du Christ pour l’écouter et vivre de cette rencontre.

Pour la réalisation d’une telle action pastorale, il faut nous poser deux questions : comment est-ce que j’écoute le Christ ? Le « je » étant le « je » de ma personne mais aussi le « je » de la communauté. Et la deuxième question est : comment est-ce que je permets à l’autre d’apprendre à écouter le Christ sans le noyer dans mon discours sur le Christ ?

Saint Paul nous donne la clef de l’écoute en écrivant à Timothée : la gratitude, la louange ! A l’école de Paul, il nous est nécessaire de reconnaitre et rendre grâce pour ce que le Christ lui-même nous donne, pour son appel à le suivre, à être son disciple. Ce n’est pas en fonction de mes mérites que le Christ fait de moi son disciple mais parce qu’il me fait miséricorde et qu’il me fait confiance. La gratitude, la louange est la première écoute du Seigneur.

Puis-je louer le Seigneur dans la détresse ? au milieu du désert ? Oui ! Car la louange n’est pas le chant d’un illuminé qui planerai à dix mille de la vie. La louange est une prière de confiance absolue en Dieu. Elle est un acte de foi car Dieu ne peut qu’accomplir sa promesse même si à l’instant je ne comprends pas tous les évènements, tout ce qui se passe… La louange est un chant de foi, d’amour et d’espérance. Elle est regard sur l’œuvre de Dieu dans ma vie et dans le monde. Elle expression de l’œuvre de Dieu à travers ce que je suis en train de vivre. La louange est le chant de la miséricorde de Dieu à l’œuvre au cœur du monde.

En entrant sur le chemin de la gratitude, de la louange, j’apprends à écouter le Seigneur. J’apprends à écouter sa miséricorde, son amour à l’œuvre dans ma vie et dans le monde. Les paraboles entendues dans l’évangile, qui nous parlent toutes les trois de la miséricorde, se terminent par une expression de joie, de louange. Ainsi, notre vie chrétienne, notre vie ecclésiale doit être marquée par la miséricorde et la gratitude. La louange est la réponse à la miséricorde divine.

Aujourd’hui, vous recevez un nouveau pasteur. Si sa mission est d’être comme le berger de l’évangile qui part chercher la brebis perdue, ou comme le père prodigue… il ne peut l’être qu’à la manière de Paul en reconnaissant l’expérience de la miséricorde que le Christ lui a fait vivre en le choisissant comme prêtre. C’est en faisant mémoire de cette miséricorde qu’il conduira chacun sur le chemin de l’écoute du Christ.

De même, en paroisse, dans nos différentes équipes, prenons le temps de la gratitude, de la louange en faisant mémoire de la miséricorde, de l’amour de Dieu à l’œuvre au cœur de ce que nous vivons. C’est là que nous mettrons en œuvre ce que notre évêque nous a donné, dans la suite du synode diocésain, « comme orientation prioritaire et fondamentale pour les années à venir : la fraternité́ missionnaire. »(« A Dieu, tout est possible », p.12).

Un chrétien, une communauté qui vit de la gratitude et de la miséricorde est le signe d’un chrétien, d’une communauté qui vit une écoute profonde du Christ : une écoute dans la prière et l’adoration, une écoute de la Parole de Dieu, une écoute de nos partages de vie… comme ce que nous sommes appelés à vivre dans une Fraternité Missionnaire de Proximité !

Alors, dans ce chemin paroissial qui s’ouvre avec le nouveau pasteur que vous recevez aujourd’hui, je souhaite, qu’au cœur même d’Amiens Métropole, la paroisse puisse sans cesse faire monter vers le Seigneur un chant de gratitude et de louange pour la miséricorde qu’il ne cesse de manifester et que nous essayons de vivre dans la fraternité.

« Au roi des siècles, au Dieu immortel, invisible et unique, honneur et gloire pour les siècles des siècles. Amen. »(1 Timothée 1,17)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
eleifend venenatis Lorem at velit, dictum
Fermer le panneau