Au lendemain de la Toussaint, l’Église nous invite à prier pour les défunts, à prier pour celles et ceux qui ont disparus à nos yeux mais qui sont bien présent dans notre cœur, dans notre prière. Au cœur de chaque Eucharistie, l’Église nous invite à prier « pour tous ceux qui reposent dans le Christ » (Prière Eucharistique 1), « pour tous les hommes qui ont quitté cette vie » (Prière Eucharistique 2) et dont le Seigneur « connait la droiture » (Prière Eucharistique 3). Bref, avec toute l’Église nous prions « pour tous les morts dont seul le Seigneur connait la foi. » (Prière Eucharistique 4)

En priant pour les défunts, nous demandons au Père que ces derniers puissent vivre la plénitude de la joie du Ciel. Nous confions au Seigneur celles et ceux qui sont déjà entrés dans la lumière de la vie mais qui n’ont pas encore achevé leur purification dans le feu de l’Amour divin.

La mort n’est pas que la fin de la vie terrestre. Elle est surtout un passage vers la plénitude de la vie éternelle, de la vie avec Dieu. Si la mort nous dérange tant, c’est parce que ce passage est un mystère pour nous, ce passage est une réalité que j’ai du mal à comprendre. Cependant, notre foi en Jésus-Christ mort et ressuscité pour nous, nous invite à l’espérance face à la mort, face à ce passage. Avec Job, elle nous fait dire: « Je sais, moi, que mon libérateur est vivant, et qu’à la fin il se dressera sur la poussière des morts; avec mon corps, je me tiendrai debout, je verrai Dieu. » (Job 19,25)

La mort, qui nous apparaît comme la fin de la vie ici-bas, est surtout un passage vers la plénitude de la vraie vie, le prolongement de la vie terrestre selon un mode complètement nouveau: le Christ Jésus « transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux ». (Philippiens 3,21). Oui, pour le chrétien, la mort est la rencontre avec Celui qui a vaincu la mort et qui est ressuscité: Jésus-Christ.

La prière pour les défunts, comme hier la prière avec tous les saints, nous invite donc à l’espérance de voir Dieu, d’entrer un jour dans la vision béatifique de Dieu. C’est avec foi et amour que nous faisons monter vers Dieu cette prière pour celles et ceux qui nous ont quitté: qu’ils puissent entrer au plus vite dans la vision de Dieu, qu’ils puissent le voir de leurs yeux. Confions-les à la prière de nos frères et sœurs les saints, et plus particulièrement celle de la Vierge Marie qui ne cesse de prier pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort.

« Ouvre, Seigneur, à nos frères défunts ta maison de lumière et de paix, car c’est pour eux que nous célébrons le sacrement de la Pâque » (Prière après la communion), que nous célébrons cette Eucharistie. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.