Homélie pour la Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Journée Mondiale de la Paix

La Parole de Dieu

Nombres 6,22-27
Psaume 67(66)
Galates 4,4-7
Luc 2,16-21

Lire les textes

« Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! » (Nombres 6,26)

Huit jours après avoir célébré la naissance de Jésus, l’évangile nous invite à nouveau à la crèche… et avec toute l’Église, nous sommes invités à célébrer la mère de l’enfant : la Vierge Marie, mère de Dieu !

Cette fête, au premier jour de l’année civile, nous donne aussi d’entendre cette magnifique bénédiction du livre des Nombres : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! »(Nombres 6,24-26)

Cette bénédiction est appelée à se déployer dans nos vies, dans notre monde tout au long de cette année. Ce sera-là notre travail, notre mission : permettre que la bénédiction de Dieu puisse se déployer sur nos contemporains et sur nous-mêmes. Certes, Dieu n’a pas besoin de nous pour déployer sa bénédiction sur la création… et pourtant, il compte sur nous ! Il veut faire avec nous ! Tout est don, tout est cadeau à recevoir… Un simple « oui » de ma part me rend pleinement participant de ce don : dans son accueil et dans sa transmission ! C’est la merveille d’un Dieu qui compte avec nous, qui fait avec nous !

En ce 1erjanvier, Journée Mondiale pour la Paix, un des premiers dons à recevoir est la paix. Oui, la paix est un don à recevoir. Elle n’est pas une simple signature au bas d’un pacte de non-agression. Elle est un don à recevoir. Elle est un don à transmettre.

La paix est la mission que Jésus confie à ses disciples quand il les envoie deux par deux en mission : « dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.” S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. »(Luc 10,5-6) « Offrir la paix est au cœur de la mission des disciples du Christ. Et cette offre est adressée à tous ceux qui, hommes et femmes, aspirent à la paix au milieu des drames et des violences de l’histoire humaine. » (Pape François, Message pour la 52èmeJournée Mondiale pour la Paix, 1erjanvier 2019)

La réception et la mise en œuvre de ce don dépend de chacun de nous ! Nous n’avons pas besoin d’attendre que les grands de ce monde la déclarent. Elle dépend de nous car la paix est une fraternité à bâtir ! C’est dans la fraternité que nous bâtirons que la paix pourra être donnée, reçue et vécue. Au cœur de la fraternité, nous apprenons à nous recevoir les uns les autres avec ce qui fait nos vies : nos cris de joie, nos cris de souffrance, de révolte… Au cœur de la fraternité, nous nous écoutons, nous nous accueillons les uns les autres avec bienveillance et sans jugement. Avec l’expression de ce qui fait nos vies, nous nous mettons à l’écoute de la Parole de Dieu, porté par la prière des uns et des autres. Frère, je ne suis pas au-dessus des autres, avec eux, je suis fils ou fille d’un même Père qui ne cesse de faire miséricorde.

La paix ne me laisse pas en paix tant que je n’ai pas décidé de l’accueillir et d’apprendre à la vivre. Elle n’est pas au-dessus de mes forces. « La paix est une conversion du cœur et de l’âme ; et il est facile de reconnaître trois dimensions indissociables de cette paix intérieure et communautaire :

  • la paix avec soi-même, en refusant l’intransigeance, la colère et l’impatience et, comme le conseillait saint François de Sales, en exerçant ‘‘un peu de douceur avec soi-même’’, afin d’offrir ‘‘un peu de douceur aux autres’’ ;
  • la paix avec l’autre : le proche, l’ami, l’étranger, le pauvre, le souffrant… ; en osant la rencontre et en écoutant le message qu’elle porte avec elle ;
  • la paix avec la création, en redécouvrant la grandeur du don de Dieu et la part de responsabilité qui revient à chacun d’entre nous, en tant qu’habitant du monde, citoyen et acteur de l’avenir. »(Pape François, Message pour la 52èmeJournée Mondiale pour la Paix, 1erjanvier 2019)

Puissions-nous, en cette nouvelle année, être les premiers acteurs de ce don de Dieu qu’est la paix, en trouvant les chemins nouveaux de la fraternité. Que la Vierge Marie, mère de Dieu et notre mère, nous aide, jour après jour à être des bâtisseurs de paix, des facilitateurs du don de Dieu. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.