« Le nom de la Vierge était Marie. » Parlons un peu de ce nom qui signifie « étoile de mer » et qui convient admirablement à la Vierge Mère. La comparaison avec l’astre est parfaite : l’astre émet ses rayons sans subir d’altération, la Vierge enfante son Fils sans subir aucune lésion ; le rayon ne diminue en rien la clarté de l’astre, son Fils a gardé intacte l’intégrité de la Vierge. Elle est bien cette noble étoile de Jacob dont les rayons illuminent l’univers entier, dont l’éclat resplendit au plus haut des cieux et pénètre jusqu’aux abîmes. Rayonnant aussi sur toutes les terres et réchauffant les âmes plutôt que les corps, elle fait croître les vertus, consume les vices. Elle est cette splendide étoile qui se lève sur l’immensité de la mer, brillant par ses mérites, éclairant par ses exemples.
Ô toi qui te sens loin de la terre ferme, emporté sur les flots de ce monde au milieu des orages et des tempêtes, ne quitte pas des yeux la lumière de cet astre si tu ne veux pas sombrer. Si le vent des tentations s’élève, si l’écueil des tribulations se dresse sur ta route, regarde l’étoile, appelle Marie. Si tu es ballotté par les vagues de l’orgueil, de l’ambition, de la médisance, de la jalousie, regarde l’étoile, appelle Marie. Si la colère, l’avarice, les désirs impurs secouent la nacelle de ton âme, regarde vers Marie. Si, troublé par l’énormité de tes crimes, honteux des turpitudes de ta conscience, effrayé par la crainte du jugement, tu commences à te laisser aller à la tristesse, à glisser dans le désespoir, pense à Marie. Dans les périls, les angoisses, les doutes, pense à Marie, invoque Marie. Que son nom ne s’éloigne jamais de tes lèvres, qu’il ne s’éloigne pas de ton coeur, et, pour obtenir le secours de sa prière, ne néglige pas l’exemple de sa vie. En la suivant, tu es sûr de ne pas dévier ; en la priant, de ne pas désespérer ; en la consultant, de ne pas te tromper. Si elle te soutient, tu ne tomberas pas ; si elle te protège, tu n’auras pas à craindre ; si elle te conduit, tu ne te fatigueras pas ; si elle t’est favorable, tu parviendras au but ; tu constateras ainsi, par ton expérience personnelle, combien justement il a été dit : « Et le nom de la vierge était Marie. »
Saint Bernard
Je suis prêtre de l’Église Catholique, au service de l’Église qui est dans la Somme, membre de l’Institut Notre Dame de Vie. Actuellement, ma mission principale est d’être vicaire épiscopal, curé des quatre paroisses du Ponthieu-Marquenterre (St Esprit en Marquenterre, St Gilles d’Autre-Maye, St Honoré du Nouvionnais, St Riquier du Haut-Clocher), délégué épiscopal à l’accompagnement des séminaristes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.