Dieu est la source de ma joie !

Peut-être pouvons-nous commencer par relire l’évangile de la Samaritaine : Jean 4,7-42

C’est l’histoire d’une femme qui accomplit chaque jour, avec fidélité, son devoir d’état, sa tâche quotidienne aussi pénible soit-elle. Chaque jour, elle sort de la ville pour aller puiser l’eau du puits. Un jour qu’elle arrive pour puiser l’eau, elle rencontre un homme assis sur la margelle du puits. Ce dernier lui demande à boire. Cet homme est juif et il ose adresser la parole à une samaritaine… mais cet homme n’est pas n’importe qui et il ne fait pas n’importe quoi : c’est Jésus !

En demandant à boire à la Samaritaine, Jésus vient la rejoindre dans le quotidien de sa vie. A partir de la préoccupation d’un bien aussi vital que l’eau, Jésus entame avec son interlocutrice un dialogue confiant. Il part de son attente immédiate : celle de la soif, de l’eau pour lui faire exprimer une soif plus grande encore : celle d’être aimée. Cet amour, elle a du mal à le trouver, à l’accueillir, à le vivre : elle a eu cinq maris et encore, celui qu’elle a maintenant n’est pas son mari. Aimer et se laisser aimer, c’est si compliqué !

Par le dialogue, par sa parole, Jésus va ouvrir le cœur de la Samaritaine à la présence de Dieu et à son Amour qui répond à son désir profond d’être aimée. Et cette rencontre avec Jésus va transformer sa vie : la parole échangée va faire advenir la vérité ce qui va combler la Samaritaine de joie ! Cette joie, elle ne pourra pas la garder pour elle : elle la partage à tous ceux qu’elle croise sur son chemin et elle invite chacun à venir rencontrer Jésus.

Quelque part, chacun de nous est la Samaritaine : dans le labeur de chaque jour, nous avons un désir profond d’être comblé par l’amour. Et Jésus vient nous rencontrer dans le quotidien de notre vie. A nous aussi, il dit : « Si tu savais le don de Dieu… » (Jean 4,10). Comme pour la Samaritaine, si nous prenons le temps d’entrer en dialogue avec Jésus, nous découvrirons cet amour profond dont nous comble le Seigneur. Nous sentirons, quelque soit les difficultés de la vie, la joie envahir notre cœur.

Comme la Samaritaine, osons demander au Seigneur : « Donne-moi de cette eau… » (Jean 4,15) ? L’eau vive que nous propose Jésus est une eau sanctifiante, une eau pleine de vitamine, qui donne un teint éclatant aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieure. C’est une eau qui pétille de vie. En acceptant cette eau de la part du Christ, comme la Samaritaine, il me faut accepter les effets curatifs et régénérant qu’elle provoque ! Cette eau vive, don de Dieu, fait la Vérité au fond de moi, elle me lave de tous péchés. Cette eau vive est celle du baptême, l’eau de la grâce, de l’amour de Dieu qui se répand en nos vies.

Comment vais-je accueillir ce don de Dieu ? Comment vais-je accueillir cette eau vive qui coule du cœur transpercé du Christ en croix ? Comme la Samaritaine : en osant me présenter devant lui tel que je suis ! En osant lui présenter la cruche que j’ai en ma possession : ma vie. Elle ébréchée, fêlée, cabossée ? Le Christ ne regarde pas le contenant. Il lui importe simplement de pouvoir remplir cette pauvre cruche que je suis. En me présentant à lui tel que je suis, je pourrais abreuver la soif du Christ, lui procurer le repos (il ne sera plus obligé de me chercher !)

Pour accueillir le don de Dieu, sachons simplement prendre le temps d’entrer en dialogue avec lui dans notre prière quotidienne. Sachons faire silence et l’écouter. Sachons le laisser nous donner l’eau vive qui comblera tous nos désirs : sachons accueillir l’amour qu’il répand en nos cœurs. L’eau vive de son amour coule du don du baptême. L’eau vive de son amour coule de l’Eucharistie que l’Eglise célèbre chaque jour. L’eau vive de son amour coule du sacrement de la Réconciliation. Courons à la source de cet amour et sachons y inviter celles et ceux que nous rencontrons sur notre chemin.

Article paru dans le journal du Diocèse d’Amiens « Le Dimanche » – Février 2015

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Sed odio ante. Aliquam dolor ut lectus at mi, facilisis ipsum
Fermer le panneau