lampe

Homélie pour le 32ème dimanche ordinaire de l'année C

Parole de Dieu de ce dimanche: Sagesse 6,12-16; Psaume 62; 1 Thessaloniciens 4,13-18; Matthieu 25,1-13

Lire les textes

Sortir à la rencontre de l’époux

« Le Royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. » (Matthieu 25,1)

Qu’est-ce que le Royaume des Cieux ? C’est la vie éternelle ! C’est la vie avec Dieu. Cette vie, nous l’accueillerons en plénitude après notre mort. Nous rencontrerons alors Jésus face à face. C’est ce que saint Paul a écrit : « ceux qui sont mort dans le Christ ressusciteront. » (1 Thessaloniciens 4,16) « Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui. » (1 Thessaloniciens 4,14)

Cela ne doit pas nous faire peur. Jésus, dans l’Évangile, nous dit que c’est une Bonne Nouvelle. Ce ne sera pas un moment triste ! Pourquoi ? Car tout se passera comme un soir de noces, un soir de mariage ! Ce sera un moment de joie. Ce sera un jour de fête. C’est là l’espérance chrétienne.

Nous sommes invités à l’amour. Nous sommes invités à accueillir la joie d’un époux au soir de son mariage. Nous sommes invités à entrer dans l’intimité de l’époux. Il désire nous faire partager sa joie car cet époux, c’est le Christ. C’est Jésus lui-même. C’est ce que nous entendrons dans quelques instants juste avant de communier : « Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau ! » (Apocalypse 19,9)

Voilà l’invitation que Dieu nous fait. Voilà ce que Dieu a préparé pour nous. Voilà ce qu’il veut nous donner : la joie ! l’amour ! Il désire que nous puissions jouir pleinement de son amour. Cet amour, je peux déjà commencer à l’accueillir. Au baptême, Dieu m’a donné la vie éternelle. Il m’a donné de pouvoir vivre de son amour. Sur terre, cet amour se vit par la foi, la charité et l’espérance.

La foi, est la lampe que nous emportons pour sortir à la rencontre de l’époux. C’est elle qui nous guide sur le chemin de la vie. C’est elle qui nous aide à nous préparer pour le soir des noces. La foi nous aide à préparer notre rencontre avec Jésus. La foi est la lampe qui me permettra de reconnaitre Jésus quand il se présentera devant moi.

Cette lampe de la foi, pour briller, a besoin d’être alimentée. Elle est alimentée par la charité, par l’amour. Cet amour, j’en fait provision en apprenant à connaitre et aimer Dieu et en aimant les autres, surtout les plus petits, les plus pauvres.

Comment apprendre à connaitre et aimer Dieu ? C’est toute l’importance de la catéchèse… qui n’est jamais finie même quand on est prêtre ! C’est toute l’importance de la prière. La prière est un cœur à cœur amoureux avec Dieu. C’est aussi ce que nous vivons à chaque messe. La messe est la source et le sommet de la connaissance et de l’amour de Dieu. A la messe, je communie à l’amour de Dieu.

Cette connaissance et cet amour de Dieu passent aussi par l’amour des autres. Ils passent par le service des autres. Ils passent par le don de soi qui nous fait sortir à la rencontre de l’époux.

Ainsi, nous comprenons pourquoi les jeunes filles prévoyantes ne peuvent pas donner d’huile aux insouciantes. Cette huile qui est l’amour ne peut pas s’acheter. L’amour se reçoit comme un don, se conserve dans le cœur et se pratique dans les œuvres. A l’heure où l’on crie : « Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre. » (Matthieu 25,6), il est trop tard pour s’en procurer d’une façon ou d’une autre. Si l’amour, la charité, n’est pas vécu, n’est pas appris, il ne sert à rien. Il est de peu d’utilité.

La rencontre avec l’époux, nous ne savons pas quand elle va se produire. C’est pour cela qu’il nous est important d’entendre le conseil de Jésus : « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » (Matthieu 25,13) Jésus nous invite à garder notre espérance en éveil. Nous ne devons pas laisser s’endormir notre foi parce que nous trouvons le temps long ou la vie trop difficile. Jésus nous demande laisser actif le moteur de la foi qu’est l’espérance. Cela n’est possible que si j’ai assez d’amour, de charité pour l’alimenter !

Ne l’oublions jamais : au soir de notre vie sur terre, nous sommes invités à vivre des noces. Nous sommes invités à entrer dans l’intimité avec le Christ Jésus. Pour cela, dès maintenant, sortir à sa rencontre en prenant la lampe de la foi, alimentée par la charité et l’espérance qui me permet de rester en éveil. Amen.

Je suis prêtre de l’Église Catholique, vicaire général du diocèse d'Amiens, curé de la paroisse de la Paix, délégué épiscopal à l'accompagnement des séminaristes. Je suis aussi membre de l'Institut Notre Dame de Vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.