Mais qui est-il donc ?

Mais qui est-il donc ?

Alors que Jésus fait un retour aux sources en venant enseigner à la synagogue de Nazareth, celles et ceux qui le connaissent sont frappés d’étonnement : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? »(Marc 6,3) D’où cela lui vient-il ? Vous pensez bien, on le connait : nous l’avons vu bébé dans les bras de Marie, sa mère. On le connait : nous avons joué, discuté, rit avec lui. On le connait : il travaillait le bois dans l’atelier de Joseph… Ce qu’il fait là nous étonne car ce Jésus, on connait tout son état civil ! Il ne peut pas être différent que ce que nous connaissons de lui !

« Voici la servante du Seigneur… » (Luc 1,38)

A quelques heures de célébrer la Nativité de Jésus, nous venons d’entendre le récit de l’Annonciation. Nous venons d’entendre le récit de cette rencontre entre l’ange Gabriel et la Vierge Marie. Nous pouvons être étonné que l’évangéliste nous livre le récit d’un évènement si intime. Et pourtant cet évènement est un tel enseignement pour notre propre vie que nous devons l’accueillir comme une grâce, un don de Dieu.

« Quand vous avez reçu la Parole de Dieu… »

Dans la liturgie de ce jour, saint Paul nous invite à accueillir les lectures pour ce qu’elles sont réellement : non pas une parole d’homme mais la parole de Dieu. Nous l’entendons de la bouche de l’apôtre Paul aujourd’hui, mais c’est ce que nous redisons à chaque liturgie. En effet, après chaque lecture, quand le lecteur proclame : « Parole du Seigneur », nous répondons : « Nous rendons grâce à Dieu ». De même à la fin de l’Évangile, quand le ministre ordonné proclame : « Acclamons la Parole de Dieu » et que nous répondons : « Louange à toi, Seigneur Jésus ». Nous attestons par-là, que ces paroles ne sont pas de simples paroles d’homme mais qu’elles sont paroles de Dieu.

Homélie pour le 2ème dimanche de Pâques – C

Que ce soit au milieu de nos peurs, de nos enfermements, de nos replis sur nous-mêmes ou pour nous conforter, nous fortifier dans la foi, le Seigneur est là au milieu de nous et il nous dit : « La paix soit avec vous ! »