Homélie pour la Transfiguration

Pierre, Jacques et Jean, à l’invitation de Jésus vous avez gravi, avec lui, cette haute montagne… sans vous doutez de l’expérience que vous alliez vivre. Certes, Jésus vous avez déjà parlé de sa passion à venir mais vous n’y avez pas cru même si Pierre, tu avais déjà confessé que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu. Là, sur cette haute montagne, à la suite d’autres, tels que Moïse et Élie, vous allez faire l’expérience du Dieu vivant. Oui, vous vous êtes laissés conduire par Jésus et vous avez vu la Gloire de Dieu.

Dimanche de Pâques 

Mais pourquoi s’agitent-ils dans tous les sens ? Voilà Marie Madeleine qui court annoncer à Pierre et Jean que Jésus a été enlevé de son tombeau alors qu’elle n’a qu’aperçu la pierre ôtée du tombeau. A cette nouvelle, Pierre et Jean se mettent à courir jusqu’au tombeau…Arrivés sur les lieux, ils n’ont rien d’autre à voir qu’un tombeau vide avec les linges posés à plat et le suaire roulé à sa place. Tout semble en ordre à l’exception du corps qui n’est plus là. Voir cela suffit à Jean pour croire alors qu’il n’a pas d’autre signe que ce tombeau vide ! Il n’a aucune preuve que Jésus est ressuscité ! Et pourtant, le tombeau vide lui suffit pour croire !

Carême 5 – Année A

Qui n’a jamais supplié le Seigneur quand un de ses proches était malade ? voir même mourant ? Marthe et Marie, dont le frère Lazare est malade, vont supplier Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » (Jean 11,3). La réaction de Jésus est surprenante. Il ne semble pas inquiet pour son ami : il ne se rend pas immédiatement auprès de ses amis, il reste deux jours encore à l’endroit où il se trouvait. Réaction étonnante vis-à-vis de ceux qui semblent être des amis ! Nous pourrions même croire que cela est simplement pour servir la cause de Jésus : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » (Jean 11,4). Détrompons-nous ! L’attitude de Jésus veut provoquer chez ses interlocuteurs la foi !

8 Dimanche ordinaire – Année A

La Parole de Dieu de ce jour nous invite à renouveler notre confiance en la Providence. N’est-ce pas utopique ? En regardant l’actualité, nous y voyons toute la misère du monde provoquée par les catastrophes naturelles, les guerres, la maladie ou les différentes injustices sociales ou politiques. Jésus est-il bien réaliste en nous invitant à croire en la Providence du Père ?