Toussaint

« Ton nom était invoqué sur moi » (Jr 15,16)

« Ton nom était invoqué sur moi… » : c’est cette Bonne Nouvelle qu’ont découvert tous les saints fêtés ce jour ! C’est cette Bonne Nouvelle qui doit habiter notre cœur de baptisé ! Au jour de notre baptême, le nom du Seigneur a été invoqué sur nous : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. ». Nous sommes plongés en Dieu lui-même. Nous sommes plongés au cœur de la vie de la Sainte Trinité elle-même. Cette réalité est vécue par tout chrétien… et donc celles et ceux qui nous ont précédé au Royaume de Dieu, nos frères et sœurs les saints.

Jésus Christ

21 Dimanche ordinaire – Année A

Dans leur cheminement avec Jésus, il est l’heure pour les Apôtres de passer à une étape supplémentaire. Jésus va les introduire peu à peu dans le mystère de sa Passion. Avant cela, il est important de faire un point d’étape. C’est ce que fait Jésus en posant deux questions à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » (Matthieu 16,13) et « Et vous, que dites-vous ? Pour vous qui suis-je ? » (Matthieu 16,15)

Pâques 7 – Année A

La vie éternelle, c’est quoi ? Bien souvent nous pensons à la vie au Ciel, la vie après la mort… or dans l’évangile que nous venons d’entendre, Jésus nous a donné la réponse ! Il nous a dit : « la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » (Jean 17,3) La vie éternelle, c’est connaître Dieu ! C’est connaître Jésus ! Finies les crèmes anti-âge ! Finis les liftings et autres ravalements de façade en tous genres ! Pour avoir la vie éternelle, je n’ai qu’à me lancer dans l’aventure avec Dieu, dans l’aventure avec le Christ et faire sa connaissance. Mais qu’est-ce que connaître Dieu et connaître Jésus ? Ce n’est pas seulement un savoir sur lui ! Ce n’est pas seulement un démarche intellectuelle ! C’est une aventure qui engage tout mon être, toute ma personne avec son intelligence, ses sens, son affectivité, son cœur… Cette aventure commence au baptême !

Pâques 3 – Année A

Voici deux disciples qui ont vécu quelque chose de fort à Jérusalem… mais ils n’ont pas tout compris ! En retournant chez eux, ils essaient de comprendre ce qui s’est passé. Ils s’interrogent sur ce qu’ils viennent de vivre. Et voilà qu’ils sont rejoints, sur la route, par Jésus, qu’ils ne reconnaissent pas, mais qui leurs explique, à l’aide de l’Écriture, ce qui s’est passé. Le soir tombant, arrivés au but de la première journée, Jésus se fait reconnaître à la fraction du pain. Les disciples trouvent alors la joie ! Et sans se poser de question, ils repartent annoncer la rencontre qu’ils viennent de faire avec Jésus.

Pâques 2 – Année A

C’est une grande nouvelle que la résurrection du Christ ! Une nouvelle si grande que l’Église nous a donné huit jours complets en nous disant que c’était Pâques chaque jour de cette semaine. Une nouvelle si grande que nous nous y sommes préparés pendant quarante jours et que nous la fêtons pendant cinquante jours… jusqu’à Pentecôte ! Mais je vous avoue être frappé par le peu de joie que semble susciter cette nouvelle ou par la difficulté que nous avons à la porter sur notre visage.

Veillée Pascale

Au cœur de cette nuit, avec les femmes qui viennent au tombeau, nous entendons l’ange du Seigneur nous dire : « Soyez sans crainte ! » (Matthieu 28,5) « Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée… » (Matthieu 28,7). Au cœur de cette nuit, avec les femmes qui quittent le tombeau pour annoncer aux disciples la nouvelle, nous entendons le Christ ressuscité nous dire : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » (Matthieu 28,10)

Homélie pour le 33 dimanche ordinaire C

Pas de panique ! Si Jésus semble nous faire la revue de presse des médias d’aujourd’hui en nous parlant de guerre, de nations qui se lèveront contre d’autres nations, de tremblements de terre, de famines et d’épidémies, et même de persécutions pour notre foi en Dieu, pas de panique ! Rien de neuf sous le soleil : depuis que le monde est monde et que le diable est venu semer la confusion sur la terre, tous ces événements font partis de l’histoire. N’allons pas croire les prophètes de malheurs qui se prennent pour le Messie.

À travers son enseignement, Jésus nous laisse deux conseils, deux invitations que nous devons mettre en œuvre : le témoignage et la persévérance