La fraternité au risque de la prière

Dans une actualité un peu morose, voire fataliste, une lecture superficielle de la Parole de Dieu de ce dimanche ne nous apporte pas beaucoup de soutien et de réconfort : « En ces jours-là, après une grande détresse, le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté… » (Marc 13,24) ou encore « ce sera un temps de détresse comme il n’y en a jamais eu depuis que les nations existent, jusqu’à ce temps-ci »(Daniel 12,1) Il ne semble plus y avoir d’espérance, l’horizon nous parait bouché. L’angoisse et la révolte peuvent alors monter de notre cœur.

Les textes que nous avons entendus appartiennent à la littérature apocalyptique. Mais ne nous trompons pas sur le sens biblique de l’apocalypse. Celle-ci n’est pas une littérature de catastrophe. Elle est une révélation : la venue de Jésus-Christ est la fin d’un monde et l’avènement d’un nouveau monde. Elle est une parole d’espérance au milieu des évènements dramatiques du monde.

Être le premier

Être le plus grand, être le premier, être le meilleur, avoir raison… La course au meilleur, la course au plus fort est une des caractéristiques de notre société. Il faut que je sois devant. Il faut que je sois le plus fort. Il faut que je sois le meilleur.

Paradoxalement, nous nous interrogeons sur la violence qui habite notre monde : les guerres, le terrorisme mais aussi cette violence qui se passent dans nos vies, nos familles, nos rues, nos quartiers… « D’où viennent les guerres, d’où viennent les conflits entre vous ? »(Jacques 4,1)

Au désert avec Jésus pour le combat de la foi…

Comme nous l’avons entendu dans l’Évangile, nous commençons par partir à avec Jésus au désert. Mais qu’allons-nous faire au désert ? un trek ? une course d’orientation ? mourir de soif ? transpirer à ne rien faire ? nous ennuyer ? Qu’allons-nous faire au désert ?

Homélie pour le 20 dimanche ordinaire C

« Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée… » (He 12,1) Ces mots ont dû être un leitmotiv de nombreux sportifs participants aux Jeux Olympiques. Combien d’heures d’entrainement pour atteindre le top niveau ? Combien de sacrifices pour espérer monter sur la première marche du podium ? Quelle endurance, quelle « aptitude à résister aux fatigues physiques ou aux épreuves morales » (Définition de l’endurance – Larousse.fr) pour gagner une médaille ?

Ces mots sont aussi ceux qu’adresse l’auteur de la lettre aux Hébreux à une communauté chrétienne persécutée : « Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée… » (He 12,1) Il nous présente la vie de foi comme une compétition sportive…